#220

39

Le printemps, éternel second

En 2018, les Français étaient 45% à faire de l’été leur saison préférée. Le printemps arrivait immédiatement après, avec 41% des votes. Suivaient, loin derrière, l’automne et l’hiver, avec respectivement 7 et 5% des voix exprimées. À la lecture de ces données, l’on peut être porté à s’interroger : la question valait-elle vraiment un sondage ? Et qui sont ces 2% de votants qui ont choisi de ne pas choisir ? Mais la question n’étant ni ici ni là, revenons aux résultats plus qu’honorables enregistrés par le printemps, qui était donc « à ça » de voler à l’été, saison reine s’il en est, son étincelante couronne. Si un nouveau sondage était réalisé demain, son utilité serait possiblement débattue, mais nous parviendrions sans doute aux mêmes résultats.
Porteur de renouveau et d’espoir, le printemps nous sort de la torpeur hivernale, du gris ambiant, du désespoir latent. Les crocus pointent, notre optimisme sort du bois. 
Dans le genre sautillants, saluons le salon Mode et Tissus, déployé à Sainte-Marie-Aux-Mines, les Journées Européennes des Métiers d’Art et son défilé d’événements gratuits aux quatre coins du territoire, ou encore MICROPOLIS, théâtre à ciel ouvert porté par la Manufacture de Nancy. Festive, l’actualité printanière se fait également studieuse (comprenez « chargée en voies d’accès vers des secteurs à forte employabilité »), entre portes ouvertes de l’UIMM Lorraine, Semaine des Métiers du Tourisme et événement autour de la cobotique (relayé, en local, par le GRETA).
Éternel challenger, le printemps est là et bien là !

© Shutterstock

Cécile Mouton