#200

1801

Aux 200 à venir !

Le premier édito de l’année est, rituellement, celui par lequel nous vous souhaitons, un peu en décalé, une très bonne et heureuse année, le meilleur et surtout la santé.
Il nous arrive ponctuellement, prenant nos lecteurs à témoin, de formuler quelques résolutions personnelles et de bon ton, à tendance universelle. Les tenons-nous ? Plus ou moins, mais comme vous, plutôt moins que plus.
Les toqués de chiffres l’auront néanmoins remarqué : ce premier édito 2023 a ceci de particulier qu’il ouvre le 200e Lorraine Mag (auxquels s’ajoutent les 56 de Vivre Nancy, première version du magazine). Il est donc à la fois celui dont les mots-tremplins sont censés nous projeter dans l’année à venir… et le prétexte à nous retourner sur ce qui a été fait, sur ce qui n’est plus à faire et ce qui reste à l’être.
Cet édito sera, une fois n’est pas coutume, celui des remerciements. 
À nos partenaires, merci pour votre dynamisme et pour la confiance dont vous nous abreuvez. Aux établissements de culture et structures citoyennes, aux collectivités, au tissu associatif et porteurs de projet, merci de contribuer au mieux vivre ensemble.
À nos fidèles lecteurs et lectrices, merci pour votre fidélité, votre exigence, votre envie visiblement partagée de voir cette belle aventure se prolonger.
Attention, soyons clairs ! Cet édito ne sonne en aucun cas comme des adieux, mais s’annonce au contraire comme le premier d’une longue série.
Parce qu’on ne vous a pas dit !
Notre résolution ?
La continuité.

Cécile Mouton