#131

25

L’amour oui… mais pas que

Le mois de février rime souvent avec la Saint-Valentin. Mais les origines de cette fête restent, encore aujourd’hui, assez floues. Certains croient en l’histoire de Saint-Valentin, ce prêtre, qui, au IIIe siècle après Jésus-Christ, mariait des couples en cachette. Pour d’autres, la Saint-Valentin tiendrait ses origines d’une fête païenne, les Lupercales ou Lupercalia, célébrée au Ve. Qu’importe, dès le XIXe siècle, les billets d’amour décorés de cœur deviennent une pratique courante. Les Américains sont les premiers à commercialiser des cartes d’amour.

Aujourd’hui, cette fête est devenue laïque. Elle se célèbre de différentes façons à travers le monde : en France, la coutume est de faire plaisir avec un petit cadeau ; en Chine, les couples d’amoureux sortent au restaurant ; au Japon, les femmes offrent des chocolats aux hommes.

Mais depuis sept ans, la ville de Strasbourg propose aux habitants et touristes de fêter l’amour au travers d’un grand festival. Pendant dix jours, « Strasbourg mon amour » promet spectacles, concerts, visites insolites et bien d’autres surprises. Ouvert aux couples comme aux célibataires, la capitale européenne invite tout à chacun à célébrer le romantisme, mais aussi toutes formes d’attachement comme l’amitié ou la bienveillance. Aimons-nous !