Vastu shastra, le nouveau feng shui

304
© iStock

Cet art millénaire de l’architecture qui a vu le jour dans l’Inde antique vise à optimiser l’aménagement de nos intérieurs afin de favoriser le bien-être. Découvrez pas à pas les principes fondamentaux du vastu shastra pour créer l’harmonie dans votre demeure.

Moins connu que son homologue chinois, le célèbre feng shui, dont il est pourtant l’ancêtre, le vastu shastra désigne la science de l’architecture védique. Sorte de yoga de l’habitat, son but est de faciliter la circulation des énergies positives dans la maison en mettant en symbiose nature et architecture, grâce à l’emplacement et à l’orientation des meubles et ouvertures, au choix des matériaux, de la décoration, des couleurs et des chemins d’accès. Voici quelques conseils pour mettre votre nid douillet au diapason, afin d’en faire un espace sain et prospère.

L’orientation

Notre espace peut aussi bien agir comme un conducteur que comme un obstacle au passage du « prana », l’énergie vitale cosmique. Il est donc primordial d’orienter son mobilier de façon à bénéficier au maximum du flux naturel. Selon le vastu shastra, le prana entre dans les bâtiments par le nord et l’est et en sort par le sud et l’ouest, où se couche le soleil. Dès lors, on privilégie, si possible, les pièces situées au nord pour aménager la chambre à coucher, afin de profiter d’un sommeil profond et réparateur, et les pièces au sud pour la cuisine, la salle à manger ou les toilettes.

Les couleurs

Élément essentiel de la décoration, le choix des couleurs est porteur d’une forte symbolique selon cet art ancestral indien. Les cinq teintes principales, blanc, rouge, vert, jaune et bleu, sont liées aux cinq éléments, respectivement : l’eau, le feu, l’espace, la terre et l’air. Chacune de ces couleurs va donc avoir un impact direct sur notre humeur – un principe bien connu en psycho-décoration. Les tons chauds, comme les nuances de rouge ou d’orangé, fortement chargés en énergie et dynamisants, sont tout à fait adaptés dans la cuisine mais ne conviennent pas aux chambres à coucher, dédiées au repos. Dans les pièces vouées à la purification du corps et à l’évacuation des mauvaises ondes, comme la salle de bains ou les WC, on favorisera ainsi un camaïeu de bleu et blanc.

Le placement des miroirs

D’après les préceptes du vastu shastra, l’élément de l’eau est représenté non seulement par les arrivées d’eau (salle de bains, fontaines, évier, etc.), mais aussi par les surfaces réfléchissantes, comme les miroirs. L’emplacement de ces derniers est donc déterminant. Il faut notamment éviter de disposer des miroirs dans les chambres, et particulièrement en face du lit, car ceux-ci nous renverraient le stress et les mauvaises ondes libérées pendant notre sommeil, ce qui peut être source de conflits au sein du foyer. Dans la salle de bains, ils peuvent être placés n’importe où à l’exception du sud, pour ne pas bloquer le flux du prana.

Un espace désencombré

Afin de laisser l’énergie circuler librement, il faut bien entendu éviter d’accumuler de trop nombreux meubles et objets superflus. Sans prôner pour autant une forme de minimalisme, le vastu shastra recommande de ne pas encombrer certains points de passage et lieux stratégiques. C’est d’autant plus vrai pour l’espace central de la maison, le « brahmasthanam », qui doit être parfaitement libre d’accès, ouvert et source de lumière. Si vous possédez un patio ou une cour intérieure, veillez à ne pas bloquer les entrées et fenêtres qui donnent dessus. On évite également d’entasser du bazar sous son lit ou dans les placards car cela crée une sensation de lourdeur. Enfin, on préfère les murs et plafonds lisses et unis.

La bonne idée : les éléments naturels

Selon le vastu shastra, les êtres vivants sont des sources d’énergie et agissent comme des antidotes naturels au stress. Une théorie aujourd’hui confirmée par la zoothérapie et la sylvothérapie. Ainsi, un moyen simple et efficace pour créer un flux d’énergie positive dans votre intérieur consiste donc à aménager un aquarium avec quelques poissons, que l’on placera dans le coin sud-est de la pièce principale, afin d’apporter de la prospérité. De même, vous pouvez disposer des plantes vertes, et notamment les bien nommées « plantes à monnaie » (Epipremnum aureum) dans vos pièces à vivre, pour y apporter une touche de verdure bienfaisante et accroître vos richesses.

Conseils : on maximise les ondes positives
La musique étant universellement reconnue comme vecteur de bien-être, on profite des ondes sonores bienfaisantes en plaçant un carillon éolien devant son entrée, qui tintera au gré du vent. On peut aussi renforcer le sentiment de quiétude et de sérénité de son intérieur en y disposant des objets de décoration chers à nos cœurs et sources d’optimisme, comme une peinture, un pot de fleurs ou une photographie de nos proches.

Lauren Ricard

Photos © iStock, DR