Une terrasse qui voit la vie d’en haut

279

Certains terrasses s’élèvent loin de la terre. Plus grandes que des balcons, elles permettent de s’installer tranquillement à l’extérieur.

Si de nombreuses terrasses sont construites au niveau du sol, et se prolongent directement dans les jardins, certaines sont cependant positionnées en hauteur. Cette construction implique évidemment de nombreux calculs techniques et des supports adéquats : elle doit pouvoir résister aux passages des invités, aux repas pris au soleil… et même aux jeux des enfants. La plupart sont ainsi posées sur des poteaux (ou pilotis) en bois ou en béton. Cette solution est ainsi préconisée quand le terrain présente une forte déclivité ou pour les maisons de ville, quand l’accès au jardin ne peut se faire que par le garage. On parle alors de terrasses autoportées. Des poutres porteuses peuvent également être utilisées, quand la terrasse n’est pas trop grande.

Un peu de sécurité

Quand ils sont en bois, les poteaux sur lesquels la terrasse s’appuie ne doivent pas être en contact direct avec la terre, de manière à éviter les risques de pourrissement et de fragilité ultérieure de l’ouvrage. Ils seront donc fixés sur des supports métalliques. Il ne faut pas non plus négliger la balustrade, élément important pour éviter les chutes. Si la terrasse est à plus de 90 cm du sol, la balustrade devra obligatoirement être complétée par un panneau de verre acrylique, pour la sécurité des plus jeunes. Des normes et des garanties existent et vous guideront dans votre choix. Les garde-corps sont ainsi indispensable, selon la loi, si le balcon ou la terrasse s’élève à plus de 50 cm du sol.