Une serre jusque dans la maison

262

Les serres ont de nombreux avantages… même quand elles sont de taille réduite. Dans le salon ou dans la cuisine, elles permettent de ne pas perdre la main verte.

Les jardiniers sont parfois des gens pressés. À moins qu’ils ne veuillent juste donner un petit coup de main à la nature. En utilisant des serres, il leur est facile d’anticiper les semis de printemps, tout comme de protéger des cultures fragiles durant l’hiver. Si les modèles extérieurs mesurent souvent plusieurs mètres carrés, ceux qui restent à l’intérieur des maisons sont de taille nettement plus réduite : un bac de 40 cm de long sur 30 de large répond à la plupart des besoins. Les modèles chauffants se placent à proximité d’une prise électrique. Un tapis logé sous le substrat réchauffe doucement la terre, et certains produits, plus perfectionnés, disposent également de thermostats modulables et d’aérateur intégrés. En leur absence, il faudra penser à soulever régulièrement le couvercle de la serre pour laisser respirer les plantations.

LM09-039

Bien l’utiliser

Ces serres comportent souvent plusieurs bacs indépendants, qui permettent d’échelonner les cultures. Placez-les dans des endroits lumineux ou utilisez un éclairage artificiel pour le bien de la photosynthèse : vous trouverez en jardineries des lampes horticoles spécialement conçues pour cet usage. À défaut, des néons pourront les remplacer, mais ils dégagent plus de chaleur et nécessitent une ventilation adaptée. Le substrat idéal pour les semis (ou pour les boutures) doit être léger et bien aéré. Il existe du terreau « spécial semis » dans le commerce, mais il est possible de le préparer soi-même en mélangeant du compost, de la tourbe de sphaigne et de la perlite. Ajoutez-y un peu de charbon de bois pilé pour éviter la propagation des maladies et humidifiez bien le tout avant d’y placer vos graines.

Toute l’année

Ces serres sont certes bien utiles au printemps, pour préparer les jeunes plants ou les semis de tomates. Elles ne seront pas pour autant remisées au placard pendant les autres saisons : il est ainsi possible d’y cultiver des salades tout au long de l’année. En automne, les boutures y prendront place  pour se renforcer et, en hiver, elles garderont au chaud les plantes fragiles ou les bulbes floraux de la saison. Les simples modèles vitrés, non chauffants, accueillent quant à eux de petits jardins d’intérieurs.

Mélanie De Coster

À noter : lorsque les boutures compteront plusieurs feuilles, vous pourrez les rempoter en godets avant de les mettre en terre.