Une nouvelle maison, de nouvelles règles

297

À partir de cette année, les maisons en construction seront très économes en énergie. C’est en tout cas le but de la toute nouvelle réglementation qui s’applique depuis le 1er janvier.

Le Grenelle de l’environnement a beaucoup fait parler de lui lors de son lancement. Quelque peu oublié depuis, il continue pourtant d’influencer les décisions et les lois qui se créent de nos jours. Il en est ainsi de la toute nouvelle norme RT2012, qui remplace le terme BBC. Plus exigeante, cette réglementation doit s’appliquer dès cette année pour toutes les résidences de particuliers, qu’elles soient individuelles ou collectives. Les constructeurs ont de l’isolation sur la planche !

Ce qui change

Exit les BBC (bâtiments à basse consommation), bienvenue à la RT2012 (réglementation thermique). Deux nouveaux labels en profitent pour faire leur apparition. On parlera maintenant de HPE (haute performance énergétique) et de THPE (très haute performance énergétique). Ces acronymes désignent des réductions de la consommation d’énergie situées entre 10 et 20 %. C’est bien le moins que l’on puisse demander à de nouvelles constructions ne devant pas dépasser les 50 kWh/m2/an (contre 200 kWh/m2/an en moyenne dans les maisons anciennes). Il faut, de plus, que l’habitation soit aussi confortable pendant la saison froide que lors des périodes chaudes. Ce chiffre est cependant modulable selon la situation géographique du bien, son usage, sa surface ou ses émissions de gaz à effet de serre… Le calcul reste donc très compliqué et ne peut être effectué que par des professionnels qui maîtrisent ces compétences.

vn55-047

La qualité a un prix

Bâtir une maison qui utilise les meilleurs produits pour l’isolation, qui s’appuie sur des modes de chauffage innovants, qui rentabilise au mieux sa consommation d’énergie… Tout cela à un coût. Entre le prix des matériaux et la formation des constructeurs, il faut prévoir un surcoût de l’ordre de 10 à 20 %. Les procédés varient et les techniques plus confidentielles ne sont pas nécessairement les moins efficaces. Ainsi, le bâti de ces demeures pourrait être en brique isolante, en bois, ou en parpaings de béton, comme c’est généralement le cas actuellement. Le béton cellulaire ou le monomur de terre cuite présentent cependant des avantages non négligeables en termes d’isolation. Les bâtisses de plain-pied seront également amenées à se multiplier, car elles restent plus faciles à chauffer.

vn55-048

Voir plus loin

Si le mode de construction est important (la RT 2012 insiste notamment sur l’étanchéité à l’air), tout l’équipement de la maison doit être à l’avenant. Le choix de la chaudière, le type de chauffage… et même l’utilisation d’appareils électroménagers de classe A devraient également être pris en compte. Car posséder une maison économe n’est pas suffisant, il faut aussi être attentif, au quotidien, à son confort de vie.