Un escalier en bon ordre de marches

459

Un escalier, quelle que soit sa forme, c’est une perte de place : même le plus ouvert d’entre eux monopolise l’espace qu’il surplombe. Or, celui-ci est une denrée précieuse et prisée. Aussi élégante et aérienne que soit une volée de marches semblant jaillir du mur, elle ne participe guère à la course au mètre carré… On renvoie donc nos escaliers joliment effeuillés se rhabiller : il est grand temps pour eux de se ranger !

Idée n° 1 : des étagères

Il y a plusieurs manières de rentabiliser la place occupée : la première est à la fois discrète et pratique, puisqu’elle consiste à changer chaque marche en casier en l’équipant de gonds. On appelle en renfort les contremarches que l’on croyait démodées et le tour est joué : nous voici à la tête d’une série de rangements à même d’accueillir linge de lit, chaussures ou jouets. Le système est particulièrement adapté aux escaliers droits en bois, notamment aux styles campagnard ou rustique. Il est en revanche déconseillé dans le cas du métal, pour cause de bruit : l’effet caisse de résonance peut vite devenir pénible.

imageArticle0 Escalier

Idée n° 2 : un placard

Autre mal-aimé à réhabiliter, le coffrage : jugé massif et étouffant, il a été banni des pièces à vivre afin d’améliorer la sensation d’espace. Oui mais voilà, quelle que soit la surface au sol ainsi libérée, son exploitation est limitée en hauteur, comme elle le serait sous des combles. Autant transformer l’emplacement en placard : on pourra y fixer des étagères et des tiroirs ou bien, si l’escalier est dans l’entrée, y installer une penderie dans laquelle on rangera les manteaux et les parapluies de toute la famille. Les travaux nécessaires à la création de ce petit débarras sont simples à mettre en œuvre et sont à la portée d’un bricoleur habile.

Idée n° 3 : une bibliothèque

Dernière possibilité, la bibliothèque. Elle est tout indiquée dans le cas des escaliers très encaissés, bordés de murs de tous côtés. Il s’agit alors de rogner sur l’espace ainsi mobilisé afin de fixer des étagères de part et d’autre de la montée afin d’y classer livres, BD, CD et DVD. Bien sûr, cela implique des mesures précises afin de s’assurer que les marches demeurent praticables, y compris lors des départs en vacances : si le transport de la moindre valise doit devenir un calvaire, c’est que la configuration ne s’y prête pas. À vos mètres !

Sidonie Joly