Quels végétaux pour se couper de la vue et du bruit ?

16516

Envie d’un havre de paix sur votre balcon ? Pensez aux arbustes et plantes grimpantes pour vous protéger des nuisances environnantes.

« Pour vivre heureux, vivons cachés ». Oui, mais pas trop : l’installation d’une cloison végétale ne doit pas déranger les voisins. La hauteur des arbustes est réglementée : les haies de moins de 2 m doivent être plantées à 50 cm minimum de la clôture et les arbres de plus de 2 m à au moins 2 m. Entretien et taillage réguliers sont eux aussi obligatoires. Mais une fois ces formalités accomplies, vous pourrez profiter de votre petit paradis vert en toute tranquillité !

Brise-vue

Pour préserver votre intimité à longueur d’année, une plante brise-vue doit réunir deux qualités : pousser vite et conserver son feuillage en hiver. Longtemps réservés à cet usage, thuyas, troènes et cyprès sont aujourd’hui remplacés par d’autres espèces comme les lauriers, les charmilles, l’érable ou le houx. Associés à des plantes grimpantes telles que le lierre et le jasmin, ils formeront rapidement de hauts remparts, tout aussi résistants aux vents qu’aux regards.

Coupe-bruit

Que l’on habite près d’une route à fort trafic, d’une voie ferrée ou même de voisins bruyants, les nuisances sonores font partie du quotidien et sont très désagréables, surtout quand on possède un terrain extérieur. Certaines plantes permettent de diminuer les bruits environnants : le cyprès, l’if commun, le laurier, le bambou, le thuya, l’éléagnus, l’abelia ou encore l’escallonia forment des barrières sonores efficaces. Il est conseillé de réaliser une haie à hauteur d’homme et suffisamment épaisse pour absorber les décibels dans son feuillage persistant. Pas de miracle toutefois : les désagréments seront légèrement atténués mais ne disparaîtront pas complètement. Pour de meilleurs résultats, mieux vaut avoir recours à un mur anti-bruit, éventuellement recouvert de végétaux.