Quand les w.-c. sont suspendus

280

Pratiques et hygiéniques, les w.-c. suspendus tendent à supplanter leurs homologues au sol. Pourquoi ont-ils tant de succès ? Sont-ils faciles à installer ? Coûtent-ils plus cher ? Ne laissez pas ces questions en suspens !

Cela fait seulement quelques années que les w.-c. suspendus se sont démocratisés mais ils ont pourtant parcouru un sacré bout de chemin. Longtemps réservé aux hôtels ou aux lieux publics, ce type d’installation comporte en effet de nombreux avantages. Aujourd’hui, les plombiers les choisissent d’ailleurs en priorité quand il faut construire un nouveau coin w.-c. ou remettre entièrement à neuf des sanitaires déjà existants. Ils seront moins utiles dans le cadre d’une simple rénovation, puisque leur présence implique de refaire tout le carrelage, au sol comme au mur.

Le tour de la question

Les w.-c. suspendus s’imposent comme une évidence dans les espaces exigus. Leur emprise au sol est en effet moindre que celle des systèmes plus classiques. Il faut cependant y ajouter un coffrage, installé dans le mur, qui élargira celui-ci d’environ 15 cm et qui servira à camoufler tout le système de plomberie. En cas de pépin, ce dernier restera parfaitement accessible grâce à une simple trappe. Même la hauteur sous plafond n’est plus un problème pour ces w.-c. grâce aux bâti-supports modulables qui permettent, lors de l’installation, de régler le niveau de la cuvette en fonction des besoins, de 33 à 60 cm de haut selon les modèles (contre une hauteur de 39 cm pour les supports habituels). Ce choix peut s’avérer également important pour les personnes à mobilité réduite. Enfin, le nettoyage au sol est facilité puisqu’il n’est plus nécessaire de contourner la cuvette lors du ménage : la serpillière se glisse sans souci en dessous de celle-ci, de manière à ne négliger aucun recoin.

LM30-071

Sur le papier

Grâce au coffrage qui protège la chasse d’eau, ces toilettes nouvelle génération ont aussi l’avantage d’être plus silencieux que leurs ancêtres. Il est d’ailleurs possible de veiller de près à leur isolation phonique, notamment quand les w.-c. sont situés à proximité des pièces de nuit. Ce sera l’occasion de vérifier que la condensation est bien gérée afin de favoriser la bonne tenue du bâti dans le temps. Les panneaux de commande qui affleurent sur le mur permettent de doser le débit d’eau utilisé et comptent systématiquement deux boutons, de 3 et 5 litres. À titre de comparaison, sachez que le débit moyen d’un w.-c. classique est de 9 litres ! Ces panneaux peuvent également comporter diverses options : il est ainsi possible de s’équiper de filtres à charbon qui absorbent toutes les mauvaises odeurs.