Protection rapprochée

298

La joie de nager dans votre bassin doit s’accompagner d’une extrême vigilance.

Toute piscine privée doit respecter certaines règles en matière de sécurité. L’accès au bassin, mais aussi la baignade, doivent faire l’objet d’une grande vigilance qui passe par un certain nombre d’équipements tout aussi vitaux qu’obligatoires !Différents systèmes cohabitent. L’alarme périmétrique permet d’établir un tracé de protection autour de la piscine. À chaque franchissement des rayons infrarouges, la sirène prévient de l’intrusion. L’alarme de type sonar utilise la technologie du sonar passif : il écoute et identifie les bruits dans la piscine. La détection quasi instantanée active la sirène. Le détecteur d’immersion décèle l’onde acoustique générée par la pénétration d’un corps dans l’eau.

Des barrières de protection

Le premier rôle d’une barrière est d’interdire aux enfants l’accès au bassin. Comparée aux autres moyens de sécurité, cette protection présente l’avantage de constituer un obstacle physique et de ne pas être à la merci d’une défaillance électronique. Les alarmes peuvent être installées en complément. Ces barrières sont déclinées en bois ou en filets qui ont l’avantage de marier la sécurité à l’esthétisme grâce à la transparence et à la discrétion de leur matériau (aujourd’hui certains garde-corps ne comprennent ni cadre ni montant).

Sécuriser la baignade

La noyade est la première cause de mort accidentelle chez les moins de 5 ans. Votre surveillance doit s’exercer en continu. Si plusieurs adultes assistent à la baignade, désignez à tour de rôle celui qui sera chargé de chaperonner les plus petits. Il faut obliger les enfants à porter des brassards, même quand ils commencent à savoir nager. Aucun matériel ne sera plus efficace que la surveillance humaine.

Nathalie Guillebert