Portes closes pour les cambrioleurs

271

Les chiffres de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales sont sans appel : en 2011, le nombre de cambriolages en France est reparti à la hausse. Évitez d’enrichir les statistiques.

202 000. Tel est le nombre de cambriolages déclarés s’étant produits en France en 2011. Cela représente 17 % de plus qu’en 2010, et, surtout, 33 % d’augmentation par rapport à 2008. L’importance de ce nombre a toutefois un intérêt : il permet d’établir un modus operandi global d’où se dégagent quelques grandes tendances. Leur étude permet de décortiquer les méthodes des cambrioleurs et de prendre quelques précautions afin d’éviter leurs visites.

Accès protégé

On s’en doutait et c’est confirmé : les cambrioleurs sont des individus pressés. Quelque 80 % d’entre eux s’introduisent par la porte d’entrée, qu’ils abandonnent si elle résiste plus de 5 minutes. De fait, s’ils opèrent dans un logement collectif, ils ne feront pas dans le détail et opteront pour l’entrée la moins sécurisée. Dans ces conditions, une porte blindée offre une protection correcte, car elle résiste vaillamment à l’enfoncement, qui demeure une des techniques préférées des malfrats. Elle doit en outre pouvoir supporter l’arrachage du cylindre et la puissance destructrice d’un pied-de-biche. Mieux vaut choisir une solution avec serrure intégrée, dotée du label a2p, et cornières anti-pinces, l’ensemble assorti d’une préparation adéquate du bâti. Le toit et les fenêtres sont les autres voies empruntées. Les verrous anti-intrusion protègent efficacement les fenêtres. Ils se fixent sans perçage, n’entravent ni l’ouverture ni la fermeture et s’adaptent au bois, au PVC et à l’aluminium. Par ailleurs, des serrures de fenêtres, déclinées pour les portes-fenêtres et fenêtres de toit, seront préférées aux appareillages d’origine : leur résistance, garantie par diverses normes, telle SKG, est bien supérieure. Concernant le garage, serrures renforcées, barres de sécurité et autres verrous anti-pince sont disponibles pour tous les modèles du marché.

Sirènes et leurres

Le déclenchement d’une sirène d’alarme met les cambrioleurs en fuite 9 fois sur 10. Voilà une raison convaincante pour s’équiper. Le kit basique comporte un dispositif sans fil avec détecteurs d’ouverture pour les portes et fenêtres, et détecteurs de mouvements dans les endroits incontournables (entrée, couloir…). L’échange de renseignements s’effectuant par ondes radio entre la centrale et les éléments, il n’est pas besoin de disposer des fils, si bien que l’installation est des plus aisées. La facilité d’utilisation est au demeurant déconcertante et les modèles numériques peuvent maintenant être pilotés depuis un smartphone. Ces systèmes sont de surcroît personnalisables. On peut ainsi les coupler avec une installation vidéo ou des dégagements de gaz incapacitants. Enfin, la gamme tarifaire est très étendue, courant des minis alarmes jusqu’aux packs complets. Statistique intéressante : 80 % des cambriolages ont lieu en plein jour. On peut miser sur la dissuasion avec la mise en place, extérieure et donc voyante, de leurres, fausses alarmes ou caméras. Autres investissements mesurés mais particulièrement efficients : les simulateurs de présence. Ces programmateurs à fixer sur une prise électrique déclenchent lumières et radio à des heures alternatives. Il ne vous reste plus qu’à choisir le moment où vous partirez en vacances.!

Frédéric FERRAND