Pool-house, quand le pratique se lie à l’esthétique

572
© Veran Classic

Afin de profiter davantage de votre piscine et de vos espaces extérieurs, vous souhaiteriez faire construire un pool-house doté de tout le confort moderne ? Voici nos conseils et astuces pour choisir le modèle idéal.

Bien plus qu’un simple abri de piscine, le pool-house, littéralement « maison de piscine », constitue une véritable pièce supplémentaire ouverte sur l’extérieur où il fait bon vivre durant les mois d’été. En plus de sa principale fonction de rangement pour les accessoires de bassin, tels que produits d’entretien et autres matelas gonflables, il fait fréquemment office de cuisine d’été ou de coin lounge, offrant une part d’ombre bienvenue lors des chaudes journées estivales passées au bord de l’eau. Confortable et pratique, il est un véritable atout dans nos jardins mais le choix du modèle le plus adapté à vos besoins et sa construction nécessitent d’être bien pensés. On vous livre les éléments à prendre en compte pour faire bâtir votre pool-house et l’aménager.

La réglementation

Le pool-house étant une petite dépendance à part entière non mitoyenne de votre habitation principale, il requiert l’obtention préalable de plusieurs autorisations. En premier lieu, vous devez contacter votre mairie pour consulter le plan local d’urbanisme (PLU) et ainsi savoir quelles sont les contraintes architecturales (style, matériaux, couleur) auxquelles vous devrez vous conformer.

En fonction de la taille de votre futur pool-house, il sera peut-être également nécessaire de demander un permis de construire. Ce sera le cas si celui-ci excède les 20 m2 ; en deçà, une simple déclaration préalable de travaux suffit. Notez que certains fabricants incluent ces démarches dans leurs prestations et se chargent donc de respecter les normes en vigueur dans votre commune. Sachez en outre qu’un pool-house sur votre terrain augmentera le montant de votre taxe foncière.

Le bon modèle

Après avoir consulté les directives de votre PLU, à vous de choisir le modèle qui vous convient le mieux parmi ceux autorisés par votre commune. Si votre pool-house sert avant tout de local technique pour entreposer vos accessoires de piscine, une version mini ou en kit prêt à assembler suffira amplement. À condition d’être un peu bricoleur, cette solution vous permettra de faire des économies considérables ! En revanche, si vous souhaitez aménager votre pool-house en cuisine d’extérieur, bar, ou le doter de sanitaires, mieux vaut confier sa construction à un professionnel du bâtiment qui se chargera de tous les raccords (plomberie, électricité).

Pour la toiture, vous pouvez opter pour un toit en pente (simple ou double) ou un toit plat, de préférence en choisissant celui qui s’harmonisera le plus avec votre maison. N’hésitez pas à y faire installer quelques panneaux photovoltaïques, qui vous permettront d’alimenter votre pool-house en électricité voire de chauffer l’eau de votre piscine ou d’éclairer ses abords.

© Veran Classic

Les matériaux

En fonction de vos préférences personnelles, du style de votre habitat existant mais aussi, de votre budget, vous aurez le choix entre différentes matières pour la construction de votre pool-house. Élégant et intemporel, le bois se fond dans la plupart des ambiances déco et a aussi l’avantage d’être plutôt économique, ce qui en fait l’un des matériaux favoris. Il a toutefois l’inconvénient d’exiger un entretien régulier pour conserver sa beauté originelle. Plus robuste, mais plus onéreux, le béton a aussi les faveurs de nombreux particuliers. Si l’on apprécie l’aspect authentique et chic de la pierre, sa porosité élevée peut en dissuader plusieurs de l’adopter dans cet espace soumis à l’humidité. Les amateurs d’ambiances modernes et design se tourneront plus volontiers vers l’aluminium, l’acier ou le composite, dont l’esthétique épurée sied aux atmosphères contemporaines.

Combien ça coûte ?
Le prix de votre pool-house dépend essentiellement de ses dimensions et des matériaux de construction utilisés. En moyenne, comptez entre 300 et 800 € par mètre carré pour un pool-house en bois en fonction de l’essence choisie, contre 400 à 500 € pour un pool-house en brique. 

Lauren Ricard

Photos © Veran Classic, DR