Pas question d’hiberner au jardin !

287

Les jours diminuent, mais pas les tâches du jardinier : pour prévenir votre extérieur des rigueurs de l’hiver, il vous faut minimiser les effets du froid et entretenir la terre pour le printemps prochain. Planifiez vos travaux : le jardin doit être prêt avant les grandes gelées.

Nettoyer

Commencez par ratisser les feuilles mortes et retirer les mauvaises herbes. Côté verger, récoltez les fruits de saison et supprimez ceux qui sont séchés ou pourris. C’est aussi le moment de l’élagage. Coupez les branches inutiles, gourmands ou branches mortes, des arbres fruitiers ou des arbustes d’ornement : ils repartiront d’autant mieux aux beaux jours.

Labourer et amender

Le labourage permet d’aérer la terre : le sol est ameubli afin de faciliter entre autres l’ajout d’engrais divers, de préférence organiques. Vos plantes bien nourries pourront ainsi mieux affronter l’hiver. Au potager en particulier, vous préférerez le fumier de cheval, d’âne ou de mouton (des fumiers chauds) si votre terre est argileuse, ou le fumier de vache ou de porc (des fumiers froids) si votre sol est sableux ou calcaire. Si vous n’avez pas de lisier, optez pour son substitut en poudre, à enfouir au moment du bêchage.

Protéger

Si certaines de vos plantes ne sont pas faites pour le climat de votre région, installez des protections hivernales qui permettront d’éviter les effets du gel. Paillages à leur pied et enveloppes plastiques sur leurs branches sont les bienvenus contre la bise hivernale. Et n’oubliez pas, tout au long de la froide saison, de vérifier leur bon état.

Planter

Enfin, l’automne reste la saison favorable pour refaire le gazon. Ces conditions propices conviennent aussi aux plantations de végétaux à floraison printanière, qui résistent au froid. Narcisses, jacinthes, tulipes et autres petits bulbes illumineront bientôt votre jardin !

Du solstice d’hiver (21 décembre) à l’équinoxe de printemps, la terre est en phase de repos : une période qui se prépare.