Lumière sur l’éclairage

317

Les luminaires jouent un rôle clef dans la décoration. Veillez à bien les choisir.

Pour une harmonie parfaite, il est important de constituer trois sources lumineuses au sein d’une même pièce : la lumière dite « générale », délivrée par les lustres, les plafonniers ou les halogènes qui éclairent la pièce de manière homogène ; celle d’ambiance qui, plus ou moins tamisée selon l’endroit où elle se trouve, définit différentes zones ; enfin l’éclairage « de volume » qui met en valeur un endroit ou un objet précis, comme un tableau ou une cheminée.

À chaque pièce ses luminaires

Veillez à prendre en compte la particularité des espaces. La cuisine ou la salle de bains, par exemple, sont des pièces utiles, où les luminaires ne devront pas être encombrants. Préférez des appliques, un plafonnier ou des spots. Dans la cuisine, optez pour des matières brutes comme l’Inox, qui ne nécessite pas un entretien trop fréquent. De manière logique, les lampes à pied trouvent leur place dans un salon ou une chambre. Si vous possédez un extérieur, ne négligez pas son éclairage : au sol, en appliques, à l’aide de lanternes, de guirlandes, ou de pots lumineux… les idées ne manquent pas.

Les nouvelles tendances

Monochromes pour une pièce à la déco contemporaine, à motifs ou colorés pour apporter une touche de gaieté : vos luminaires devront se choisir en adéquation avec le style de votre intérieur. On trouve de plus en plus de modèles sur trépied, qui donnent davantage de cachet qu’un simple lampadaire. Autre nouveauté : les luminaires chromés ou transparents, au style neutre, qui apportent pureté et
sobriété. Les tubes fluorescents, utilisés jusqu’ici dans des bureaux ou des ateliers, se fixent désormais aussi le long des murs et apportent un côté zen à la pièce. Et pour multiplier les types d’ambiance, n’hésitez pas installer des variateurs.

Julie Bluteau

Un extérieur illuminé

Comment éclairer sont jardin ? Quelles sources, quelles énergies et quelles places ? Zoom sur des idées lumineuses.

Pour mettre en valeur votre maison depuis votre jardin, dirigez les éclairages vers le pas de la porte et profitez-en pour illuminer les végétaux proches de la maison. Mais attention, évitez les projecteurs trop puissants ou les appliques sur la façade qui éblouissent et vont rester trop visibles le jour. À l’inverse, pensez à étudier l’éclairage depuis la pièce de la maison ayant un point de vue vers l’extérieur, bien agréable pendant les soirées d’hiver pour profiter de la féerie du jardin. Les luminaires peuvent être répartis tous les trois à quatre mètres sur la bordure de l’allée pour souligner le tracé du chemin. Première solution : placez des torches lumineuses colorées ou des pots lumineux aux couleurs acidulées, à prise électrique ou solaire (chez Monoprix ou chez Truffaut). Deuxième option, plus discrète, essayez de les dissimuler dans la verdure, aux pieds des arbustes, au bout du jardin ou de la terrasse, pour donner une impression de profondeur. Enfin, « flashez » votre plus bel arbre en l’éclairant en contre-plongée pour souligner sa silhouette et de la même façon les éléments architecturaux que l’on souhaite mettre en valeur : banc, pots, muret… On choisit des ampoules à économie d’énergie (alimentées en 220 volts), aussi performantes, mais environ cinq fois moins gourmandes en électricité qu’une lampe classique. On dissimule quelques éclairages dans les massifs, au milieu des fleurs à l’aide de petits luminaires à piles (chez Ikéa, une forêt de champignons à semer comme le petit Poucet !). On choisit les spots et lampes à leds qui consomment cinq à dix fois moins d’énergie qu’une lampe classique tout en délivrant la même intensité lumineuse. Les leds dits « blanc chaud » doivent être privilégiés au jardin.