L’impression 3D révolutionne la maison

513

La tendance de l’impression tridimensionnelle n’est pas encore totalement démocratisée, mais elle permet déjà de faire de la décoration de façon peu banale.

On croirait la technologie sortie tout droit d’un film de science-fiction et pourtant l’impression 3D n’est pas une nouveauté. Inventée au milieu des années 80, elle créée aujourd’hui une petite révolution dans le domaine de la déco.

Imprimer toutes ses envies

La 3D s’invite de plus en plus dans la maison et permet de réaliser des projets stupéfiants comme récemment en Chine, où une imprimante de 150 m de long, 10 m de large et 6 m de haut a imprimé pas moins de dix maisons en 24 heures à partir de pièces détachées et de matériaux recyclés. Et le concept semble déjà évoluer puisque le professeur Behrokh Khoshnevis de l’université de Californie du Sud planche sur une machine capable d’imprimer une maison en un seul bloc. Mais en attendant de troquer la truelle et les parpaings, il est déjà possible de créer soi-même de petits objets déco en trois dimensions. Les modèles d’imprimantes tridimensionnelles sont désormais légion dans les commerces. Mais pour réaliser son propre meuble, son vase ou autre bibelot, il faudra tout de même débourser entre 250 et 1 500 euros, voire plus pour les machines les plus perfectionnées.

LM30-064 LM30-065 LM30-066 LM30-067

L’imprimante 3D n’est donc pas encore à la portée de tous mais ses possibilités sont multiples. En plastique, en résine, en céramique, en verre et même en métal, ces nouvelles machines sont capables de produire des objets de 10 à 30 cm. Certains modèles vont plus loin encore en intégrant un scanner 3D mais la finition peut parfois laisser à désirer. Pour les objets plus volumineux, c’est du côté du net et des professionnels qu’il faut se tourner. Certains sites proposent en effet d’imprimer les prototypes d’objets. Le hic, c’est qu’il faut être capable d’utiliser et de maîtriser des logiciels de modélisation 3D. Cette technologie n’en est cependant qu’à ses débuts. Dans un futur pas si lointain, chacun pourra facilement imprimer ses meubles, ses objets, ses tableaux et créer une déco unique.

M.K.

Philippe Starck parie aussi sur la 3D

Le célèbre designer Philippe Starck a bien compris tout le potentiel de cette nouvelle technologie. En s’associant avec le site TOG, une plateforme web qui propose déjà des meubles et des accessoires personnalisables, le Français compte bien lancer le design imprimable en 3D. L’idée est de pouvoir télécharger un fichier open source sur TOG, avec des fonctionnalités de personnalisation, et de le transférer ensuite à l’imprimante. Le designer ouvrira d’ailleurs cet été une boutique à São Paulo qui permettra d’imprimer des meubles en volume.