Les terrasses s’assemblent

288

Après celui de leur maison, l’aménagement des terrasses préoccupe aujourd’hui les Français.

Une terrasse est un espace à vivre. Il se doit d’être agréable, mais aussi de refléter la personnalité de celui qui s’y prélasse. Alors que de plus en plus de personnes réalisent elles-mêmes tous les travaux de décoration, les magasins de bricolage ne cessent de leur proposer des outils pour leur simplifier la vie. Ce sont maintenant les revêtements pour terrasse qui prouvent toute leur ingéniosité : de plus en plus faciles à poser, ils multiplient les effets originaux.

Battre le pavé

On connaît le caillebotis en bois, qui trouve sa place du jardin à la salle de bains. Les dalles de Snap&Go leur ressemblent… mais en mieux. Il n’y a pas besoin d’y regarder de très près pour en admirer toute la variété : certaines ont l’apparence du faux gazon, de plaques de galets ou de marbre. Clipsables, elles s’assemblent entre elles à l’envi pour des compositions faciles où les jeux de matière se voient et se touchent. On les trouve dans la plupart des magasins de bricolage à des tarifs très raisonnables (entre 6 et 7 euros la dalle).

Rock ou metal ?

Les amateurs de décoration industrielle apprécient l’aspect du métal… mais en plein soleil, ce matériau brûle la plante des pieds. Il existe des lames qui ont la couleur et l’aspect de la tôle, tout en étant en pierre reconstituée. Cette matière démontre ainsi qu’elle sait se plier à tous nos caprices. Elle n’est pas la seule à prouver ses talents d’imitatrice, le béton comme le grès émaillé aiment prendre l’apparence du bois, de la terre cuite ou de l’ardoise… Ces nouvelles matières s’avèrent plus faciles à entretenir et plus résistantes que leurs modèles, ce qui permet de les mêler entre elles et de dessiner des terrasses uniques. Le mélange rythmé des matières et la création de motifs au sol seront parmi les tendances à suivre cet été.

Mélanie De COSTER