Les cheminées à l’assaut de la modernité

229
© iStock

Si les Français se tournent majoritairement vers les poêles à bois ou à granulés, les cheminées n’ont pas dit leur dernier mot ! Les nouveaux modèles proposent des options high-tech et des design ultra-modernes pour séduire à tous les coups.

Frappés de plein fouet par les hausses constantes des prix de l’électricité et du gaz, les Français sont plus nombreux chaque année à se tourner vers le bois pour se chauffer. C’est en effet à l’heure actuelle le combustible le moins cher. Mais si les méthodes de chauffage ancestrales ont à nouveau la cote, ce sont les poêles à bois qui remportent la palme des équipements les plus populaires ! La cheminée est en effet de moins en moins convoitée, bien que les nouveaux modèles allient parfaitement technologie et modernité.

© iStock

Un marché qui s’éteint à petit feu ?

Il fut un temps pas si lointain où pas une maison n’était équipée d’une cheminée. Moins au goût du jour, les foyers ouverts (d’ailleurs interdits depuis le 1er janvier 2022) ont désormais laissé place aux poêles à bois, moins encombrants et plus modernes. Et les chiffres le confirment ! Selon l’étude 2022 de l’Observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER), 318 000 poêles (à bois ou à granulés) ont été vendus en 2021, contre 64 000 pour les cheminées seulement. Ainsi, le succès des poêles à bois grimpe, tandis que l’attrait pour nos bonnes vieilles cheminées se fait plus rare.

© iStock

Des appareils ultra-équipés et design

Pourtant, les fabricants ont mis les bouchées doubles pour convaincre les consommateurs de se ruer sur les cheminées… Les nouveaux modèles ont en effet gagné en modernité et en fonctionnalité. Plus performants, plus faciles d’entretien mais aussi beaucoup plus esthétiques, ils rivalisent d’imagination pour séduire les foyers en quête de convivialité. Les appareils les plus high-tech intègrent même différentes innovations électroniques, qui permettent, par exemple, de programmer ou de contrôler le feu à distance, ce qui facilite le contrôle de la température du logement et permet donc de faire des économies.

Côté design, on trouve désormais des âtres en forme pyramidale, ovale ou angulaire, ce qui les transforme assurément en pièce d’exception. Certains modèles encore peuvent se suspendre quand d’autres intègrent des rangements pour le bois, des bibliothèques ou autre mobilier pratique. Les cheminées en pierre ollaire, en plus d’être particulièrement contemporaines, offrent également un rendement intéressant puisqu’elles emmagasinent la chaleur et continuent de chauffer même lorsque le feu est éteint.

© Shutterstock

Le dispositif le plus avantageux

Vous l’aurez compris, les cheminées d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec celles d’antan ! Néanmoins, investir dans un tel appareil est-il plus ou moins intéressant que d’opter pour un poêle ? En termes de performance, on estime que le rendement énergétique d’un foyer fermé est de 70 % en moyenne, au même niveau que celui d’un poêle à bûches, contre un rendement de 90 % pour un modèle à pellets.

Côté prix, si vous pouvez trouver des petits inserts à 500 €, il faudra plutôt compter entre 1 500 et 5 000 € pour une cheminée, et en moyenne 2 600 € pour un poêle (jusqu’à 7 000 € parfois). Les tarifs d’entretien, c’est-à-dire le ramonage obligatoire deux fois par an, sont équivalents pour les deux solutions (entre 150 et 300 €).

On l’aura compris, il n’y a donc pas de grosses différences entre une cheminée et un poêle. À l’heure du choix, ce sont ainsi essentiellement vos préférences personnelles qui vont faire pencher la balance. Et si le poêle est globalement plus performant, rien ne surpasse en revanche le charme d’une cheminée…

M.K

Photos © iStock, Shutterstock, DR