L’écologie au quotidien

617
© iStock

Et si l’écologie devenait banale ? Non pas dans le sens d’un sujet passé de mode et remis au placard dont on l’avait sorti, mais d’un ensemble de gestes, réflexes et comportements désormais ancrés dans nos habitudes. Jour après jour, on ferait ainsi tous notre part dans la préservation de notre environnement et la limitation du réchauffement climatique. On vous guide vers un quotidien plus vertueux.

© iStock

1 – Je limite ma consommation d’énergie

Vous prévoyez une grosse sortie entre amis ? Inutile de laisser votre ordinateur branché ou en veille : cette dernière option consomme 10 % d’électricité en plus qu’éteint. Le temps s’est rafraîchi ? Enfilez une petite laine et laissez donc votre radiateur en paix. Mieux encore, vous pouvez opter pour une multiprise, y brancher plusieurs appareils et éteindre le tout au moment de vous coucher ou de vous absenter. Ainsi, exit les grosses factures d’électricité !

2 – Je limite le plastique

Les méfaits du plastique sont connus de tous, pourtant de nombreuses enseignes du secteur agroalimentaire persistent à en emballer leurs produits. Pour éviter la multiplication des déchets, privilégiez les matériaux biodégradables tels que le papier, le verre ou le carton. Par exemple, préférez les briques de lait aux bouteilles plastifiées et les sauces stockées dans des bocaux en verre plutôt que dans des tubes.

3 – J’arrête de gaspiller

Chaque année en France, ce sont près de 10 millions de tonnes de nourriture encore comestible qui partent à la poubelle. Heureusement, vous pouvez toujours limiter la casse en adoptant quelques bons réflexes : cuisiner les fanes de radis au lieu de les jeter, recycler le riz cuit non utilisé pour en faire des crackers, faire sécher des tomates et les conserver dans de l’huile d’olive, transformer les épluchures de pommes de terre en chips dorées au four, stocker vos sauces dans un bac à glaçon pour n’en décongeler que la quantité nécessaire au moment de passer à table… Bref, les astuces ne manquent pas !

© iStock

4 – Je recycle l’eau de pluie

Plutôt que de consommer des hectolitres d’eau pour arroser votre jardin, recueillez l’eau de pluie en installant un récupérateur en dessous de votre gouttière. De même, attendez les jours pluvieux pour nettoyer votre voiture : il vous suffira de passer quelques coups d’éponge savonneuse après l’averse pour retrouver une carrosserie clinquante.

5 – Je respecte les saisons

Consommer des produits de saison – qu’il s’agisse de fruits, de légumes ou même de poissons, dans le respect de leur période de reproduction – vous permet non seulement de bénéficier de produits de première fraîcheur à des prix avantageux, mais aussi de limiter les émanations de CO2 liées à l’importation de denrées exotiques ou, du moins, produites à des centaines de kilomètres de chez vous.

Sophie Diaz

Photos © iStock, DR