Le courtier, un intermédiaire de choix

269

Les courtiers en prêt immobilier sont de plus en plus présents auprès des banques. Selon un sondage TNS Sofres, près de 25 % des Français seraient prêts
à faire appel à eux…

Tirer son épingle du jeu

Le contexte économique actuel est un peu particulier. Les banques proposent toujours des crédits immobiliers, mais les taux qu’elles pratiquent peuvent être très variables d’un établissement à l’autre. Selon les époques, certaines vont favoriser telle catégorie de métiers, d’autres ont des promotions ponctuelles… Il devient parfois difficile de s’y retrouver, et faire le tour des établissements bancaires peut vite prendre beaucoup de temps. Les courtiers immobiliers ont un réseau de banques partenaires – qui dépasse le cadre des plus grandes banques nationales – et connaissent leur fonctionnement. Leur travail est de les contacter en votre nom pour obtenir la meilleure offre possible. Ils compareront avec vous les offres qu’ils ont récoltées et obtiendront souvent des tarifs plus avantageux que ce qu’un particulier peut espérer.

Plus qu’un rôle de conseil

Les courtiers en prêt connaissent tous les aspects du marché. Ils savent quel type de contrat vous pouvez obtenir et quels sont les meilleurs moyens de vous faire économiser quelques euros bienvenus. Ainsi, ils peuvent négocier des tarifs d’assurance emprunteur qui impacteront d’autant le montant de vos remboursements. Enfin, ils vous déchargeront principalement de l’ensemble des démarches pour un coût correspondant approximativement à celui que vous auriez à régler pour les frais de dossier en passant directement par une banque, soit 1 % du montant du prêt. Ce gain de temps et d’énergie se révèle donc, en plus, particulièrement économique… à tout point de vue.

En plus :
Vérifiez que votre courtier a fait supprimer les pénalités (en général, 3 % du montant restant dû) en cas de remboursement anticipé du prêt.