Le bureau qu’il lui faut

7
Room design for schoolgirl

Votre bonne résolution pour cette rentrée : installer pour votre enfant un coin bureau adapté à sa taille et à ses besoins de travail. Comment bien le choisir ?

Qu’il soit tout-petit, presque grand ou déjà adolescent, votre enfant a besoin d’être bien équipé pour attaquer cette rentrée qui s’annonce ! Première fois à l’école ou besoins qui évoluent, le choix d’un bureau est la première étape essentielle pour démarrer l’année sur de bons rails. Fini les devoirs expédiés sur un coin de table ou sur le canapé du salon : on rend service à son bout de chou en lui offrant un pupitre adapté à son âge, à sa morphologie et à son temps de travail.

Un bureau à sa mesure

La tentation est grande d’opter pour un modèle esthétique plutôt que pratique. Sauf que, ce qui compte avant tout dans l’achat d’un bureau d’écolier, c’est le confort qu’il offrira à son propriétaire ! Ainsi, pour faire votre choix, il faudra d’abord prendre en compte la taille de l’enfant et vous tourner vers un meuble dont la hauteur lui épargnera tout mal de dos.

En position assise, votre rejeton doit pouvoir poser les pieds à plat sur le sol, bien plier ses genoux et poser ses bras sur le plateau. Tout l’intérêt de cette posture est de lui permettre de garder le dos bien droit, ce qui est primordial à un âge où l’on n’a pas encore terminé sa croissance.

La chaise aussi doit passer par une étape de vérification. Le mieux est d’opter pour un dossier à mécanisme basculant, de préférence rembourré, avec une assise réglable en hauteur et en profondeur. Enfin, placez le bureau près d’une fenêtre pour profiter au maximum de la lumière naturelle et choisissez une lampe suffisamment puissante pour le soir ou les jours de pluie.

Pupil room from the inside

À chaque âge son pupitre

À partir de l’entrée en primaire, et jusqu’à l’âge de 11 ans environ, on peut opter pour un petit bureau à une place, avec un plateau simple et, éventuellement, un casier pour y ranger les cahiers et la trousse.

Adaptez-vous ensuite aux loisirs de votre chère tête blonde : un gamin passionné par le dessin ou la peinture sera ravi d’avoir un plan de travail inclinable par exemple. À l’adolescence, et jusqu’à la fin du secondaire, on investit dans du mobilier plus grand et plus large. Si l’on autorise son ado à avoir un ordinateur dans sa chambre, il faudra de l’espace. Les étagères et casiers de rangements seront également indispensables pour y glisser les multiples bouquins et classeurs requis par ses cours. Le bureau doit être fonctionnel et s’adapter aux nombreuses activités d’un jeune. Sachez enfin qu’il existe des meubles évolutifs qui accompagnent l’enfant dans les différentes étapes de sa scolarité. Adaptés aux plus petits, ils s’agrandissent et se règlent ensuite en fonction de la croissance de l’élève.

Côté déco

Si les bureaux en bois sont à nouveau dans l’air du temps, ils sont en revanche très peu pratiques pour les plus jeunes. En effet, fragile, ce matériau est le pire ennemi des taches et des coups. Pour les enfants, il vaut mieux donc l’éviter car il ne résistera jamais à l’épreuve de la peinture ou d’un coup de crayon. On lui préférera dans ce cas le stratifié ou le médium laqué, bien plus faciles à entretenir.

Au niveau des couleurs, laissez votre enfant choisir. Après tout, c’est son bureau, non ? Évitez tout de même les coloris criards tels que le rouge, qui peuvent exciter et déconcentrer votre petit écolier studieux. Le blanc est le ton parfait : neutre et doux, il laisse passer la lumière et s’adapte à toutes les chambres, surtout aux plus exiguës.

Photos © Thinkstock, dr