La maison adopte la zen attitude

83

Aménagement, couleurs, objets, plantes : depuis quelques années, les Occidentaux stressés que nous sommes se sont entichés d’une certaine philosophie feng-shui, portée par le chant des oiseaux ou le souffle du vent…

Il s’agit ici d’adopter une version épurée du feng-shui, adaptée au mode de vie occidental. Sans entrer dans les détails et les croyances, la philosophie est de vivre simplement en harmonie avec son environnement intérieur.
Faire place nette. Le feng-shui impose de faire un grand nettoyage, histoire de renouveler votre champ d’énergie et celui de votre maison. Lorsque tout est propre, éliminez tout ce qui n’est pas courbe, clarté, harmonie et lumière.
Ranger. Ce qui fait stagner l’énergie, (le Chi), c’est le désordre. Interrogez-vous sur l’utilité de chaque chose. Offrez-vous de jolies boîtes de rangement pour classer vos papiers et étiquetez-les.
Éviter les méfaits des rayonnements électromagnétiques. Gardez vos lieux de repos à distance de tout appareil électrique, prises de courant et interrupteurs afin de limiter les nuisances dues aux émissions électromagnétiques.
Camoufler les coins. Tout angle saillant, d’une pièce ou d’un meuble, générera une énergie tumultueuse autour de vous. Il est donc important de les adoucir en installant une plante ou un paravent.
Choisir les bonnes couleurs. Selon les couleurs, la lumière varie et avec elle, le flux du Chi, jouant ainsi sur notre manière de percevoir les choses. Plus une couleur est vive, plus elle sera Yang et plus elle dynamisera l’énergie qui nous entoure. On réservera donc le rouge, orange et jaune pour les pièces conviviales ou utilisées de façon active (bureau, cuisine). Les couleurs douces comme le bleu pâle, le vert, l’abricot, le rose, le pêche ou encore le beige vous feront sentir plus Ying. On les préférera donc dans les espaces réservés au repos.