La laque : un art de la délicatesse

647

Poser une laque est une opération périlleuse. Ces peintures ne supportent aucun défaut et leur application doit se faire dans le calme.

Pour beaucoup de travaux, la phase préparatoire est très importante. C’est d’autant plus vrai pour la laque : le moindre défaut du support ressortirait et gâcherait l’effet lissé recherché. Il faut donc poncer soigneusement le meuble que vous souhaitez laquer puis, après l’avoir dépoussiéré, le nettoyer avec une éponge humide jusque dans ses moindres recoins. Alors seulement, vous pourrez appliquer l’enduit à laquer – avec un couteau à enduire – sur toute la surface. Quand cette première couche est sèche, il peut être utile de reponcer une nouvelle fois avec un abrasif fin. Vous allez ainsi utiliser du papier à poncer à plusieurs reprises au cours de la mise en beauté de votre support. Une fois la surface bien lisse, étalez au pinceau une sous-couche d’acrylique blanche. Nettoyez soigneusement le tout avant de passer à l’étape du laquage.

imageArticle1

Tout roule

Pour un résultat optimal, optez pour une laque de qualité. Mélangez le contenu du pot pour l’uniformiser puis plongez-y un rouleau laqueur qui vous servira pour les surfaces planes. Un pinceau pour peinture acrylique sera réservé aux angles. Ne surchargez pas vos instruments de produit : des couches fines auront un meilleur rendu. Étalez le plus possible de laque avant de recharger en peinture. Celle-ci ne s’applique pas dans tous les sens : il faut croiser des traits, verticaux d’abord, puis horizontaux, pour que le dessin reste uniforme. Attendez entre 12 et 24 h pour le séchage, poncez et dépoussiérez avant de poser une deuxième couche, toujours selon le même principe. Un spalter peut être utilisé pour lisser la dernière couche (si une troisième vous semble nécessaire, n’oubliez pas d’attendre le temps de séchage requis).

Encore mieux

Si une journée est considérée comme suffisante pour patienter entre chaque couche, comptez néanmoins une semaine pour que le meuble laqué soit complètement sec. Gardez-le donc à l’abri durant cette période. Le moindre grain de poussière étant mis en évidence par la laque, travaillez de préférence dans une pièce bien aérée où vous aurez préalablement passé l’aspirateur. Certains conseillent même de travailler les pieds dans l’eau, pour éviter de remuer de la poussière. La brillance est peut-être à ce prix.

Mélanie de Coster