La cuisine en un bloc

5337

Quand la place est minimaliste ou que l’on ne souhaite pas étaler ses ambitions culinaires, il est préférable de chercher un moyen de cacher sa cuisine. Certains meubles ont été spécialement conçus dans cette optique.

Tout le monde n’a pas la chance de posséder une grande pièce où la cuisine peut s’étaler et gonfler comme une pâte feuilletée. Certains ne peuvent consacrer à leurs tables de cuisson qu’un espace limité. Ils n’en sont pas réduits pour autant à renoncer aux apparences : les blocs compacts de cuisine sont de plus en plus design et se plient en quatre pour plaire aux consommateurs les plus exigeants.

Le principe

Quels sont les éléments essentiels dans une cuisine ? Un évier, des plaques de cuisson, un four, un réfrigérateur, des rangements semblent indispensables. Certains incluraient même un lave-vaisselle à cette énumération, même s’il est plus facile de s’en passer. Des constructeurs, en France et à l’étranger, se sont spécialisés dans la conception de blocs compacts de cuisine – appelés aussi minicuisines ou cuisinettes – qui comprennent tous ces outils en un seul meuble. Le tout est donc très concentré, pour un gain de place évident, et, surtout, certains de ces blocs sont entièrement refermables. Vus de l’extérieur, ils ne laissent pas deviner leur fonction et ressemblent à des commodes ou à des placards, souvent esthétiques.

LM16-040

La hotte est en haut

Installée à Luçon, près de La Rochelle, depuis quarante ans, la société Moderna propose dans son catalogue de nombreux modèles de ces blocs de cuisson. L’un des derniers nés, Combibloc Métalline, est disponible dans plusieurs couleurs dont un rouge éclatant. C’est l’un des rares à contenir une hotte ainsi qu’une crédence. Sa version la plus complète (avec plaques en vitrocéramique et micro-ondes) est au prix de 2 969 € hors taxes. L’architecte néerlandais Marcel Shepers a imaginé pour Siematic un autre meuble haut, modulable au choix. L’Urban Cube existe lui aussi dans différentes couleurs vives et est prévu pour s’imposer au centre d’une pièce (prix sur demande). Le M2 de la marque Mini-Cuisine, plus sobre, propose les mêmes fonctions au tarif de 1 699 € tout compris. Là encore, les couleurs qui offrent une véritable personnalité à ces meubles sont au choix de l’acquéreur.

LM16-041

Discrétion

Kitchoo – dont le nom signifie « heureux présage » en japonais – est une autre marque spécialisée dans ce type de produit. Leur cuisine K1 a déjà été récompensée par l’Observeur du Design à Paris et par le prestigieux Reddot Award en Allemagne. Fermée, elle ressemble à une commode. Une fois dépliée, elle dévoile son plan de travail en pierre naturelle et ses multiples options (il est possible d’y intégrer un lave-vaisselle ou des poubelles de tri sélectif). Ses portes sans poignées s’ouvrent d’une simple pression. Elle est disponible à partir de 5 505 € hors taxes.

LM16-042

Penser au futur

Si ces petites cuisines ont tout des grandes, elles intéresseront surtout ceux qui vivent seuls ou en couple. Difficile en effet, sans être impossible, de préparer à manger pour toute une famille quand on ne dispose que de deux plaques de cuisson. Par contre, leurs constructeurs sont généralement soucieux de l’environnement et, quand le bois ne provient pas de forêts certifiées PEFC ou que les robinets ne sont pas équipés de mitigeurs, c’est toute une démarche d’éco-conception qui a présidé à leur naissance. Ce n’est pas parce que l’on n’a pas d’enfants qu’il est interdit de penser à l’avenir de notre planète.