Jouez les chefs à la maison

310

Écoutez la douce musique des plats qui frémissent doucement… Les pianos de cuisson ne sont plus réservés aux seuls professionnels. Vous aussi pouvez vous prendre pour un grand cuisinier !

On parle peu des grandes mélodies composées sur les pianos de cuisson. Et pourtant ces appareils bien utiles permettent de faire jouer plusieurs plats en même temps. D’un côté, les plaques (qui ne sont plus systématiquement limitées à quatre), de l’autre les fours. Là, vous pourrez faire cuire simultanément un gigot d’agneau à haute température et un dessert qui nécessite une chaleur plus douce. Préparer tout son repas au même endroit et au même moment, ça vaut bien une symphonie, non ?

Faites place !

Ces appareils multifonctions prennent de la place en cuisine. Les plus petits font 90 cm de large… et jusqu’à 2 m pour les cuisiniers les plus audacieux. Plus ils sont grands, plus leurs fonctions sont attirantes… et plus leur tarif grimpe. Les premiers prix, pour les modèles les plus simples, peuvent commencer à 1 400 €. À ce tarif, Stoves propose déjà quatre foyers vitrocéramiques et deux fours électriques. Les montants atteignent facilement 10 000 € dès lors que les exigences augmentent. Il faut déjà aimer cuisiner pour mettre un tel budget mais les amateurs ne jurent que par la qualité de ces pianos de cuisson et la facilité qu’ils procurent.

Bien choisir

On n’achète pas un tel matériel comme on investirait dans de la vaisselle. Il faut bien réfléchir à l’usage que l’on souhaite en faire car les pianos de cuisson ont pour vocation de rester dans les cuisines de nombreuses années. Leur apparence, aujourd’hui, fait l’objet d’un large panel. On retrouve des modèles qui ressemblent à ceux de nos grands-mères et d’autres plus modernes pour les cuisiniers actuels. Les couleurs aussi sont variées : blanc, noir, rouge, jaune, bleu… Il y en a pour tous les goûts. Il faut alors penser à l’aménagement de la cuisine et aux interactions entre les teintes. Ces pianos sont assez imposants et, donc, très visibles. Il serait dommage qu’ils dépareillent votre intérieur. Certaines marques sortent occasionnellement des modèles en édition limitée, à l’instar d’Aga et de son fourneau à pois relooké par Emma Bridgewater. Quant aux poignées et boutons, ils peuvent être en chrome, en laiton, en bronze, en inox… Là encore, le choix sera souvent à votre discrétion. Ensuite, et c’est sans doute le point le plus important pour beaucoup, c’est votre manière de cuisiner qui sera prise en compte. Préférez-vous le gaz ou l’induction ? Avez-vous besoin de points de chaleur spécifiques (pour wok, poissonnière…), d’une plancha, de coups de feu ? Les fours eux-mêmes peuvent puiser leur énergie à plusieurs sources réparties entre gaz, électricité ou vapeur. Tous les choix sont possibles et certains cuisinistes sont même susceptibles de vous proposer des modèles conçus sur mesure.

Vous mangiez ? Eh bien, cuisinez maintenant !

Ces fours proposent des options différentes, qui s’appuient à la fois sur les méthodes classiques de cuisson et sur les nouvelles technologies. Les nouveaux fourneaux en fonte d’Aga peuvent maintenant s’interrompre entre deux cuissons alors que les anciens tournaient en continu. Les préoccupations environnementales sont donc aussi au cœur de ces produits, qui savent notamment cuire longtemps en utilisant moins d’énergie que leurs concurrents, comme l’ont bien compris les marques Falcon, Rosières, Lacanche ou La Cornue. Parfois, mettre le prix, ça vaut le coût !