Faites pousser une serre chez vous

328

Pour profiter en toute saison de légumes frais, ou pour protéger les fleurs les plus fragiles, les serres prennent maintenant racine dans tous les jardins.

Il existe autant de types de serre que de jardiniers. En tunnel, sous châssis, fixe ou nomade, avec du verre ou du plastique… Pour faire un choix , il est utile d’en connaître les différentes versions. Une serre a de nombreux avantages. Elle permet d’anticiper sur ses semis, grâce à elle, les saisons s’allongent et, les plantes étant protégées des insectes nuisibles, le besoin en pesticide diminue d’autant. Un point important qui nécessite aussi d’installer des systèmes de régulation de la température et de l’humidité, afin d’éviter d’autres attaques parasitaires.
Il existe deux principaux types de serre : sous tunnel ou à châssis. Les premières sont constituées de bâches plastiques tendues sur des tubes métalliques. Peu onéreuses, elles peuvent aussi se déplacer, mais leur toile s’abîme avec le temps, et il faut la changer tous les quatre ans. Les châssis, quant à eux, peuvent être en acier, en bois, ou en aluminium. Seul le dernier peut se passer d’un entretien régulier ; il est aussi le plus pratique, mais reste le plus onéreux. La couverture peut être réalisée en verre, d’une épaisseur minimale de 3 mm. Il sera plus résistant quand il est « trempé » et, en cas de casse, il se brisera en une multitude de petits morceaux, à l’instar du verre securit. Cette option garantit donc une certaine sécurité. Vous pouvez aussi opter pour le polycarbonate, qui offre une meilleure isolation thermique. Cependant il jaunit avec le temps et devra être remplacé après une dizaine d’années, dans le meilleur des cas. Faites appel à des amis pour les poser.

Mélanie De COSTER