Électroménager : le choix du mini

183

Aujourd’hui, l’électroménager n’est plus un luxe. Mais que faire quand l’espace manque ?

Comme un écho au manque d’espace dans les appartements, le mini-électroménager se développe et se trouve désormais chez tous les distributeurs spécialisés. C’est tant mieux, car il n’est pas seulement pratique, il est aussi furieusement tendance. Eh oui, la vague du mini déferle, pour le plus grand bonheur de ceux qui, par manque de place, doivent y surfer ! Avec ses appareils colorés, le mini-électroménager permet souvent plus de fantaisie que le classique. En revanche, les prix ne sont pas forcément réduits ; c’est le bémol de ces équipements qui se déclinent en deux types d’appareils.

Les compacts

Ils possèdent les mêmes qualités que leurs aînés, mais sont simplement de taille et de volume réduits, adaptés soit aux célibataires soit aux couples sans enfants (ils peuvent également être parfaits pour une colocation). Second avantage, en plus du gain de place, ils consomment moins d’électricité.

Les combinés

Ce sont les fameux « deux en un ». On connaît bien sûr les traditionnels frigos-congélateurs ou les machines qui lavent et sèchent le linge, mais des associations plus originales ont fait leur apparition. Les lave-vaisselle se couplent avec un four ou des plaques de cuisson. Un gain de place certain mais, attention, en cas de panne, c’est deux appareils en moins !

Toujours plus petit

Encore plus riquiqui que le mini, il existe aussi ce que l’on pourrait appeler le « mini mini-électroménager » ! À savoir, les appareils déjà petits à la base, mais qui se font encore plus discrets afin de tenir moins de place sur les plans de travail et dans les placards. Cafetières, friteuses, toasteurs, blenders, robots… tous adoptent le format nano pour des prix, cette fois-ci, souvent plus réduits.

C.S.