Du nouveau dans l’évier !

326

La robinetterie est peut-être le cadet de vos soucis, pourtant, elle est indispensable et peut sacrément faciliter la triste tache de la vaisselle. Zoom sur ce qui se fait de mieux en la matière.

De plus en plus pratiques et fonctionnels, les éviers et robinets actuels facilitent le nettoyage et les taches ménagères. Ils sont aussi l’objet de grandes évolutions techniques et esthétiques qui les parent de divers gadgets et de looks en tous genres. Voyez plutôt…

Des outils performants…

Avant de choisir un produit, il est primordial d’opter pour un matériel adapté à l’utilisation qu’on envisage d’en faire. Les petits ménages ou ceux qui ont recours à un lave-vaisselle auront besoin d’un équipement moins performant que les familles nombreuses. Ainsi, les grandes fratries s’orientent généralement vers des doubles cuves, pratiques et solides, idéales pour nettoyer et rincer les assiettes en même temps tandis que les célibataires se contentent d’une simple vasque pour gagner un maximum de place.
On compte principalement trois matériaux d’évier. Les modèles en grès conviennent aux intérieurs rustiques. Ils s’entretiennent facilement, résistent à la chaleur et aux rayures mais s’écaillent souvent. Les produits en résine, assez haut de gamme, sont eux aussi très faciles d’entretien. Ils résistent également aux rayures et aux chocs thermiques, et peuvent, dans le pire des cas, se réparer en un tour de main. Les éviers en Inox sont les plus répandus dans le commerce et les habitations. Inoxydables et robustes, ils existent sous diverses formes. Leurs petits défauts : ils trépassent sous les rayures (mais on trouve désormais de l’Inox antirayure), se salissent facilement et sont loin d’être silencieux. Le bruit de l’eau ou de la porcelaine qui résonne sur ce matériau de mince épaisseur peut en déranger plus d’un… Enfin, la cuisine n’échappe pas au développement durable puisque des matériaux soucieux de l’environnement ont dernièrement fait leur apparition. C’est le cas du minéral composite, également reconnu pour sa robustesse.

 imageArticle3

et pratiques

La tendance est aux éléments modulables ! Ils permettent d’organiser son plan de travail à sa guise, de bénéficier, entre autres, de planches à découper ou à égoutter, et d’éviter les rayures sur l’Inox… Certaines cuves aident ainsi à économiser de la place en réunissant sur la même surface, évier, plan de travail, égouttoir et planche à découper. Mobiles, les éléments s’adaptent aux différents besoins. Les familles nombreuses, à la recherche de fonctionnel, apprécieront l’« aquastation » : un évier central et modulable qui évolue en fonction des besoins. Il se compose d’un bac et d’un meuble avec porte coulissante où sont rangés les divers aliments et ustensiles. Idéal pour tout avoir à portée de main !
Côté robinetterie, les mitigeurs monocommandes ont particulièrement la cote, car ils possèdent l’avantage de régler le flux de l’eau et de contrôler sa température à l’aide d’une seule main – laissant l’autre vacante pour d’autres occupations – et peuvent également être agrémentés d’une douchette.

imageArticle1

et esthétiques

Au niveau des installations, on préfère généralement les éviers encastrés, plus harmonieux et fonctionnels. Certaines marques proposent désormais d’implanter directement l’évier par-dessus le plan de travail, ce qui offre un rendu esthétique, spacieux et épuré. Les cuves en résine proposent un large choix de couleurs, même si les teintes naturelles et sobres sont toujours plus appréciées. Rondes, carrées, rectangulaires, en demi-lune… on trouve désormais toutes sortes de formes d’éviers, parfois très originales, à accorder aux robinets. Ces derniers doivent en effet s’adapter à la taille du bac et à l’atmosphère générale de la pièce. On distingue deux grandes tendances assez radicales en matière de robinetterie. Longilignes, arrondis et équipés de multiples accessoires du type douchette mobile, les produits contemporains offrent parfois plusieurs jets, se dotent d’un bec orientable à 360° ou se font escamotables pour ne pas gêner l’ouverture ou la fermeture d’une fenêtre. En face, les robinets rétro persistent et signent. Encastrés dans le mur, en bronze ou en nickel, mat et vieilli, ils peuvent toutefois bénéficier du précieux mitigeur. Si le robinet à deux poignées, classique, est légèrement désuet, il convient toujours aux cuisines fermées et traditionnelles, tandis que le mitigeur monocommande, plus moderne, se marie très bien aux pièces ouvertes et aux décorations contemporaines.

Dans tous les cas, n’oubliez pas de vérifier que la pression de l’eau de votre cuisine soit compatible avec votre robinet. Certains d’entre eux nécessitent en effet une pression minimale de 1,0 bar.