Des animaux de basse-cour dans mon jardin

525

Avoir une mini ferme dans son jardin est à la portée de tous ! Posséder une basse-cour c’est : aller chercher des œufs frais, nourrir les canards… Un peu de bricolage, un peu d’entretien et beaucoup de récompenses au rendez-vous.

Afin de réduire la quantité de déchets de cuisine et déguster de bons œufs frais, nous sommes de plus en plus tentés d’élever des poules. En effet, ces volatiles se nourrissent des déchets culinaires et surtout produisent des œufs. Sans parler de l’animation qu’ils mettent dans votre jardin. La diversité des poules d’ornement est telle que vous pourrez opter pour ces variétés uniquement pour leur intérêt esthétique.Si vous disposez d’un petit jardin évitez de prendre un coq, il pourrait venir vous réveiller à l’aurore sous votre fenêtre ou celle de vos voisins !

Lapins et cochons d’Inde, quant à eux, sont des dévoreurs de verdure. Très pratique pour tondre la pelouse sans se fatiguer et sans bruit… Il suffit de déplacer régulièrement leur parc d’extérieur-clapier. Attention à ne pas les mettre d’office au régime « 100 % pelouse ». Une transition alimentaire de plusieurs semaines mêlant foin et herbe fraîche est nécessaire.

cropped-basse-cour

Cohabitation plumes-poils

Question logement, poules, lapins et cochons d’Inde peuvent très bien cohabiter dans un grand parc-clapier d’extérieur et vivre dehors à l’année. Il suffit de les habituer, au printemps de préférence, et de leur donner une nourriture plus riche l’hiver. Sans oublier de s’assurer qu’ils disposent en permanence d’eau fraîche et d’une partie ombragée. Eviter également de placer le parc dans des endroits trop ventés.

Pour les lapins et les cochons d’Inde, la vie au grand air présente l’avantage non négligeable de se libérer des salissures dans la maison et des corvées de litière. Le terrain absorbe directement les excréments. En contrepartie, il faut absolument veiller à ce qu’ils ne s’échappent pas.

Si vous décidez de les laisser vaquer librement dans le jardin, mieux vaut prévoir une clôture très solide et bien enterrée dans le sol. Les poules, elles, peuvent avoir quartier libre. Elles reviennent d’elles-mêmes au poulailler le soir venu. Assurez-vous en revanche qu’elles passent la nuit dans la partie fermée du clapier-poulailler, ainsi que les lapins et les cochons d’Inde. Ils seront ainsi à l’abri des rôdeurs malintentionnés, renards et autres prédateurs de passage…

Photos © Thinkstock, Mike Lane, DR