Comment produire sa propre électricité solaire

596

Malgré une politique énergétique instable, le photovoltaïque continue de séduire les Français. Selon le bilan tiré début février par les grands acteurs du marché, la production a ainsi augmenté de 16,2 % en 2013, par rapport à l’année passée. Suivez le guide pour adopter l’énergie solaire.

Concevoir son projet

L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) estime qu’une installation photovoltaïque de 25 m2 permet de produire environ 2 500 kWh par an, soit l’équivalent de la consommation électrique (hors chauffage, cuisine et eau chaude) d’une famille de quatre personnes.

Il convient d’abord de déterminer si cette solution est avantageuse dans votre cas en fonction de l’ensoleillement naturel de votre région de résidence et de l’orientation de votre toit, idéalement positionné plein sud et ne subissant aucune ombre portée issue des bâtiments voisins. Cette démarche est d’autant plus intéressante que le logement est énergiquement performant, ce qui implique de réaliser d’autres efforts au quotidien.

Par ailleurs, le coût d’une installation photovoltaïque varie entre 10 000 et 14 000 € et ne bénéficie plus de facilités fiscales, hormis une TVA réduite à 10 %. L’écoprêt à taux zéro est ainsi exclu de son financement, tandis que l’éligibilité de cet équipement au crédit d’impôt accordé pour des dépenses en faveur du développement durable a été supprimée depuis le début de l’année 2014. L’amortissement de cet investissement ne peut donc se faire qu’à long terme, en diminuant vos besoins en électricité extérieure ou en revendant votre propre production.

Pour évaluer la faisabilité de votre projet vous pouvez vous renseigner auprès d’un Espace info-énergie. De même, EDF ENR propose de réaliser un devis photovoltaïque gratuit à votre domicile.

LM24-067 LM24-068

Les étapes pas à pas

Une fois votre décision prise, vous devez pour cela adresser une demande d’autorisation préalable de travaux à votre mairie. Si vous résidez en copropriété, un vote en assemblée générale doit, en outre, approuver ce chantier. De plus, pour pouvoir injecter votre production d’électricité sur le réseau général, vous devez effectuer une demande de raccordement auprès de ERDF ou d’une entreprise locale de distribution (ELD). L’opérateur a alors un mois pour vous faire parvenir un devis et devra réaliser cette intervention dans les deux mois suivant votre accord.

Ce raccordement n’est cependant pas imposé dans le cadre d’une démarche d’autoconsommation, c’est-à-dire dans l’hypothèse où vous optez pour un équipement de stockage de votre surplus d’électricité pour l’utiliser plus tard, au lieu de la revendre. Ce choix dépend essentiellement d’un calcul financier, sachant qu’à l’heure actuelle, le prix de rachat de votre énergie est plus élevé que celui auquel l’opérateur vous vend de l’électricité extérieure. Néanmoins, cette équation tend à s’inverser en raison de la baisse continue du tarif de rachat qui incite les particuliers à se tourner vers l’autoconsommation.

Reste à choisir l’entreprise qui installera vos panneaux solaires. En la matière c’est la loi de la concurrence qui s’applique. Pour éviter les mauvaises surprises, faites tout de même appel à un professionnel bénéficiant de la mention « reconnu Grenelle environnement » (RGE), qui garantit un engagement dans une démarche de qualité. De même, assurez-vous de la conformité de l’installation aux normes en vigueur.

Liens utiles
Espace info-énergie : www.contacteie.infoenergie.org
Tout sur l’énergie solaire : www.photovoltaique.info