Choisissez votre style

223

Bien sûr, il y a autant de jardins que l’imagination et le talent le permettent. Si la tendance est à l’aménagement zen, il existe bien d’autres styles, du plus simple au plus complexe. Pour trouver votre éden, suivez le guide.

Jardin à la française, à l’anglaise, japonais ou jardin de curé : chaque style a ses particularités que vous adopterez selon vos goûts.

Le jardin à la française : l’ordre et l’harmonie

Le jardin à la française célèbre l’ordre et la symétrie. Cette domestication de la nature choisie par Louis XIV et son célèbre jardinier André Le Nôtre a été copiée par toutes les cours d’Europe. Installez et taillez des haies basses, des arbustes, des bulbes printaniers et des vivaces estivales qui égaieront des espaces de verdure bien entretenus, au tracé clairement dessiné. Intégrez des ifs taillés en cubes, des buis en forme de boules et autres topiaires, du chèvrefeuille et des lierres. L’impression d’ensemble doit présenter des lignes harmonieuses.

Le jardin anglais : un désordre organisé

Contre-pied du jardin à la française, le jardin anglais refuse la symétrie et imite la nature en s’inspirant de son côté sauvage. Le jardin british, c’est une végétation luxuriante, des formes et des couleurs variées. Installez plusieurs types de massifs : les permanents, arbustes et vivaces qui se renouvellent chaque année sans intervention et les massifs de saisons qui sont essentiellement composés d’annuelles. Optez pour différentes hauteurs et textures. Côté couleur, les tons de pastel s’intègrent mieux dans un espace sauvage. Abusez de feuillages aux différentes tonalités de vert.

Le jardin japonais : la nature en miniature

C’est le jardin zen par excellence. Sa composition repose sur la reproduction de la nature en miniature avec la représentation de scènes différentes (montagnes, lacs, rivières), dans un espace réduit et clos, pour coller à la réalité des vallées du Japon. Disposez des pierres naturelles pour évoquer un éboulis de montagne, une source d’eau qui jaillit ou habiller les berges du bassin. Les pas japonais, pierres plates disposées sur le sol, permettent de découvrir les différents recoins du jardin en protégeant les plantes couvre sols. L’eau est présente sous toutes ses formes : ruisseaux, cascades, étangs, bassins, sources… Ne plantez pas d’arbres ou de végétaux qui deviennent trop grands, taillez-les régulièrement pour les mettre en forme en vous référant à la technique de la taille des bonsaïs. Les fleurs sont des rhododendrons, des iris, des azalées… Avec l’éclairage, mettez en valeur un élément décoratif, le bassin, ou un arrière-plan, le mur ou la haie de bambou.

Le jardin de curé : nourrir, soigner et décorer

Autrefois, il avait une fonction à la fois utilitaire et décorative. Sur une surface réduite, il offrait des légumes pour la table, des plantes médicinales et des fleurs pour l’autel. Dans un espace clos de murs ou de haies, délimitez au sol des massifs géométriques séparés par des allées. Les framboisiers, cassissiers, groseilliers pourront prospérer en compagnie des roses trémières. Vos légumes (carottes, oignons, patates, radis) accueilleront entre leurs rangs des semis de myosotis, lin, impatiens, immortelles… Bordez chaque carré de plantes aromatiques. Lancez à l’assaut de vos murs et de vos piquets des volubilis et des capucines grimpantes.