Choisir la couleur de sa façade

1288

La couleur de votre façade a perdu de sa superbe et vous voulez en profiter pour changer de coloris. Comment réussir ce changement ? Quelques conseils pour ne pas se tromper.

Le Premier document à consulter est le Plan Local de l’Urbanisme de votre commune. Il peut restreindre les choix, voire imposer des coloris pour votre façade, surtout si votre habitation est située à proximité d’un bâtiment classé, et a fortiori si votre maison est un bâtiment classé !                                                                              Une déclaration de travaux peut être nécessaire, rapprochez-vous dans tous les cas des services de l’urbanisme. Si vous habitez un lotissement, vous devez également vous référer à son règlement. Enfin, il est bon de rappeler que la rénovation de façade est obligatoire tous les 10 ans et que votre commune peut vous contraindre à effectuer les travaux (articles L.132-1 à L.132-5 du code de la construction et de l’habitation – CCH).

LM02-050

Les éléments à prendre en compte pour le choix des coloris

Une fois que vous avez déterminé le champ des possibles pour votre habitation, il faut encore tenir compte d’autres éléments afin de faire les bons choix : Le style régional : selon votre région de résidence, certaines teintes se retrouvent plus que dans d’autres régions. A prendre en compte donc, surtout si vous habitez une maison typique ou à proximité. Certaines régions se prêtent à des couleurs vives, d’autres non. Observez les teintes des façades de vos voisins. L’idée est de repérer les couleurs majeures et de faire son choix en accord avec votre environnement direct, afin de ne pas détonner et de respecter le PLU.

Pour choisir les bonnes couleurs, observez celle de votre toit, de vos menuiseries, des volets, des bandeaux, de votre porte d’entrée, qui peuvent être des éléments forts de personnalisation de votre maison. Il est important d’harmoniser les différents coloris. D’autre part, l’orientation des murs pourra aussi déterminer les teintes. Enfin, les allées, la terrasse, les parterres et la végétation environnante seront également à prendre en compte.

3 couleurs maxi

évitez la multiplication des teintes, et limitez-vous à trois couleurs maxi, volets et menuiseries compris. Si les façades sont baignées de soleil, partez sur des tons clairs. A l’inverse, des tons neutres pour des façades orientés nord ou très ombragées.

Faites votre choix avec un nuancier dans les mains sur place, pour éviter les déconvenues une fois la couleur appliquée à grande échelle. Avec des menuiseries et volets clairs, vous pouvez oser une couleur plus soutenue. Et inversement pour des menuiseries et volets aux teintes soutenues ou foncées, optez pour une teinte claire. Évitez le blanc, très salissant, et éblouissant l’été, quand le soleil « tape » sur le mur, avec une lumière rasante, la façade en début ou fin de journée. Vous pouvez marier un ton neutre pour vos murs de façades avec une couleur vibrante pour un espace en renfoncement comme les murs d’un auvent, d’un balcon, d’un patio, d’une terrasse, ou encore les murs d’une extension ou d’un garage accolé à la maison. Cela créé des effets de perspectives intéressantes, donnant immédiatement du caractère à votre logis. Et n’oubliez pas de rappeler la couleur minoritaire avec des pots de fleurs de la même couleur, des rideaux, une boîte aux lettres, bref des rappels par petites touches pour un effet déco très réussi. De même, vous pouvez appliquer une couleur pour le rez-de-chaussée et une autre, en camaïeu ou contrastée pour l’étage : référez-vous toujours à votre nuancier pour ne pas vous tromper. Autre idée : une couleur d’un côté de la maison à mettre en valeur, et une autre pour le reste, en fonction de son orientation : côté pile et côté face !

A savoir

• Le financement de votre ravalement peut, en partie, être compensé par des aides et des subventions, renseignez vous auprès des collectivités territoriales : Conseil Départemental, Régional,  l’ANAH (Agence Nationale pour l’Habitat), la DDE (Direction Départementale de l’Équipement), …

• Le crédit d’impôt n’est pas accordé dans le cadre du ravalement qui bénéficie du taux réduit de TVA à 10 %. En revanche, le crédit d’impôt est accordé pour les travaux d’isolation extérieure.