Chaud les murs !

91

Le mur chauffant  est moins connu et utilisé en France que le plancher chauffant. C’est un système économique, confortable mais qui ne peut être installé que dans une maison neuve ou en rénovation lourde.

Le mur chauffant se compose d’un réseau de tuyaux reliés au circuit de chauffage central. Il peut ainsi être alimenté par une chaudière ou une pompe à chaleur. Le principe est le suivant : L’eau chaude circule dans les tuyaux et transmet sa chaleur par convection au mur. Cette chaleur est ensuite transmise par rayonnement à la pièce.

Le mur chauffant est  intégrable en construction comme en rénovation : En construction, les tuyaux peuvent être intégrés directement dans le mur grâce à des briques alvéolées. En rénovation, les tuyaux sont, soit fixés directement au mur grâce à des rails de fixation, soit intégrés dans des panneaux fixés ensuite dans le mur. Le mur peut ensuite être alors recouvert d’un enduit en vue de le peindre, le tapisser, le carreler, etc. Toutes les solutions sont possibles.

Le mur chauffant offre de nombreux avantages :

La chaleur est diffusée de façon homogène à toute la pièce, Il est plus facile à installer qu’un plancher chauffant et esthétiquement c’est un système de chauffage invisible. Son mode de diffusion de la chaleur par rayonnement n’engendre pas de circulation d’air, donc pas de poussières ou d’acariens.

Il vous fait faire des économies en vous offrant le même confort thermique à 18°C que des convecteurs à 20-21°C. Couplé à une pompe à chaleur, il peut être réversible et rafraîchir votre intérieur.

Inconvénients du mur chauffant

Lors d’une rénovation, l’installation d’un mur chauffant entraîne une augmentation de l’épaisseur du mur qui diminue donc d’autant votre surface habitable. De plus, son temps de chauffe est plus long qu’un chauffage par convection. Cependant, il accumule la chaleur qui sera ensuite restituée longtemps et lentement. Pour assurer une diffusion optimale de la chaleur, veillez à ne pas disposer de meubles trop imposants contre le mur chauffant, au risque de bloquer la diffusion. Enfin, pensez à conserver le plan d’installation afin de pouvoir repérer les tuyaux et ne pas les percer lors de la pose d’étagères, de tableaux, etc.

L’installation d’un mur chauffant a un coût non négligeable : environ 100 € le m2. Or, on préconise environ 20 m2 de mur chauffant pour chauffer une pièce de 40 m2.

Photo : Ralph Oesker / Travail personnel, CC BY-SA 3.0