Chacun trouve midi à sa porte

365

Plus qu’une simple entrée, un portail est la carte de visite de votre maison : c’est lui qui donne le ton et impose la première impression. Il convient donc de le choisir avec soin en fonction de son usage, mais aussi afin qu’il soit en harmonie avec votre habitation.
Le premier critère de choix porte sur le type d’ouverture. Les portes à battant s’ouvrent en général vers l’intérieur afin de ne pas empiéter sur la voie publique. Il faut donc que l’espace demeure constamment bien dégagé. Si vous manquez de profondeur, mieux vaut opter pour un portail coulissant qui vous assurera un appréciable gain de place. En revanche, il faudra installer un rail pour lui permettre de glisser. Dans un cas comme dans l’autre, l’ouverture peut être manuelle ou automatique. Toutefois, si vous comptez rentrer et sortir votre voiture régulièrement, mieux vaut choisir la seconde option, la télécommande vous épargnant quelques manœuvres répétitives.

imageArticle2

Vous devrez ensuite déterminer quelle est la forme la plus adaptée. Sept options s’offrent à vous : le plus classique est bien sûr le portail droit, simplement et sobrement rectangulaire. Le faîte en forme de V, à l’endroit ou inversé, est plus original et contemporain. La vague, dite aussi « chapeau de gendarme », se croise souvent à l’entrée des maisons anciennes. Elle aussi se décline vers le haut ou vers le bas, tout comme l’arrondi, toujours tendance. Ce dernier se marie particulièrement bien avec les portails ajourés, qui ont pour eux de laisser entrer la lumière. Si vous souhaitez davantage d’intimité, le portail plein ou semi-ajouré sera sans doute plus en adéquation avec vos envies.
Vient ensuite le choix du matériau. Le bois distille un charme indubitable, en particulier s’il s’agit d’essences exotiques. En revanche, il nécessite un certain entretien : même s’il est déjà traité pour résister aux intempéries et aux insectes, il faudra appliquer régulièrement de nouvelles couches de ces produits. Le fer, lui, est très personnalisable. Malgré sa robustesse, il aura également besoin d’être traité périodiquement pour résister à la rouille. Ce n’est pas le cas du PVC ni de l’aluminium, tous deux très faciles à vivre. Le premier a pour lui son prix, très abordable, tandis que le second affiche une durée de vie inégalée.

Sidonie Joly