Cette année, on rénove la maison

269

Offrir une nouvelle jeunesse à sa maison, d’accord ! Encore faut-il pouvoir réaliser ses rêves…  Conseils pour financer votre projet de rénovation.

Savoir parfaitement jongler avec les styles, être à la pointe des tendances, assortir avec goût tons, matériaux et éclairages… voilà des savoirs de tout premier ordre pour rénover sa maison. Toutefois, le tout premier facteur à prendre en compte est la réalisation financière de votre projet.

Établir un budget raisonnable

Avant de vous lancer dans d’insensés travaux, prévoyez de faire un tour raisonné de votre maison. Quel est l’état de la toiture ? Quels sont les espaces les plus détériorés ? Comment se portent votre réseau électrique ou sanitaire ? Autant de questions, parmi bien d’autres, auxquelles il va vous falloir répondre. Prenez un classeur et rangez-y la liste complète des travaux à effectuer en les triant par pièce. Essayez ensuite de les regrouper par type d’intervention (électricité, peinture, eau, toiture, escalier…), avant de passer à la budgétisation. Pour cela, n’hésitez pas à vous faire établir plusieurs devis et à mettre en concurrence les différents entrepreneurs. Dans la très grande majorité des cas, ils sont gratuits et ne vous engagent à rien. Là encore, essayez d’obtenir un chiffrage raisonnable. Il serait dommage, pour réaliser des économies immédiates en choisissant systématiquement les devis les moins chers, d’avoir à refaire les travaux deux ans plus tard. Dans tous les cas, préférez les contrats qui vous garantissent le résultat. Cela évite les mauvaises surprises.

Le banquier et l’État

Chiffres en main, vous pourrez alors faire vos fonds de tiroirs, et, immanquablement, vous rendre chez votre banquier. Négociez âprement le taux de votre crédit rénovation et mettez les banques en concurrence. C’est le meilleur moyen d’obtenir des conditions optimales. Sachez que la plupart des travaux de rénovation faisant la part belle au développement durable ouvrent droit à des crédits d’impôts, sans compter les économies substantielles que ces matériaux écologiques permettent de réaliser. Enfin, la TVA à 7 % sur les travaux de rénovation effectués par des professionnels est entrée en vigueur le 1er décembre 2012.

Savoir jongler avec les entrepreneurs

Une fois que vous avez bien chiffré votre projet et trouvé les moyens pour le financer, il va falloir passer à la réalisation. Première chose à faire : évaluer vos compétences. Il vous faudra nécessairement avoir recours aux professionnels que vous avez consultés. Or si les devis retenus, sur le papier, semblent corrects, vous serez rarement sûr, a priori, de tomber sur un plombier, un maçon ou un électricien disponible et sérieux. Ne parlons pas de l’énergie à déployer pour un projet réunissant plusieurs corps de métier ! Pour vous éviter stress et perte de temps, la Capeb, organisation professionnelle des artisans du bâtiment, propose un service de mise en relation gratuit entre particuliers et entreprises artisanales. Le principe est simple : vous retournez un formulaire précisant la nature, la date et le lieu du chantier. Vous êtes ensuite directement contacté par des entreprises compétentes et sérieuses du réseau départemental de l’organisation. Enfin, libre à vous de faire votre choix sur la base des tarifs proposés et des informations légales dont vous pouvez également disposer (numéro d’immatriculation, assurance, labels…).

Le courtier en travaux

Autre recours, relativement récent, le courtier en travaux. Le principe est le suivant : un courtier en travaux se déplace chez vous pour définir vos besoins en fonction de votre demande. Ensuite, il sélectionne les entreprises les plus qualifiées pour votre projet. C’est donc un intermédiaire qui vous garantit des professionnels choisis pour leur fiabilité et leurs compétences. Vous vous adressez à une seule personne, mais vous obtenez rapidement un grand nombre de devis.