Bois décapé, la touche déco brute

23

Les meubles en bois décapés ont le vent en poupe, cette année ils sont l’atout chic de votre décoration.

Chaleureux et authentique, le bois séduit plus que jamais dans nos intérieurs. Ces derniers mois, c’est dans sa version brute fortement décapée, dépouillée de ses couches de vernis, de peinture ou de cire qu’il s’impose avec charme au cœur de nos foyers. Dans la veine de l’upcycling, consistant à recycler objets et matériaux pour leur conférer une qualité ou un usage supérieur, on offre ainsi une seconde vie aux menuiseries anciennes qui apportent leur touche de singularité et un indéniable cachet à notre décoration, quel que soit son style. Voici comment adopter la tendance du moment.

Le mobilier sur lequel miser

Amateurs de brocantes, d’antiquaires et de meubles chinés, cette tendance fera votre bonheur ! Si vous aimez passer vos dimanches à dénicher des pièces rares et uniques pour en révéler le potentiel caché, vous pourrez vous en donner à cœur joie ; quant aux plus pressés, ils se fieront aux conseils avisés des designers d’intérieur.

Parmi les plus prisés, on craque notamment pour les meubles de métier comme le bureau de tri postal, l’établi de menuisier, le billot de boucher ou la table d’imprimeur, qui se transformeront aisément en une splendide console d’entrée. Longtemps délaissés au profit de placards modernes, les grands buffets et bahuts reviennent également au goût du jour dans le salon, la cuisine ou la salle à manger.

Surtout, on n’hésite pas à les détourner de leur usage premier, par exemple en utilisant une porte d’entrée ancienne en porte intérieure ou en tête de lit, en métamorphosant un établi en meuble sous vasque ou encore une malle postale en assise. Les bancs d’école ou d’église deviennent de leur côté des pieds de lit, tandis que les anciens tabourets de traite feront de ravissants guéridons.

Comment décaper un meuble ancien ?

Plusieurs techniques sont envisageables pour nettoyer et refaire une beauté à votre vieux mobilier, en fonction de son état, de son essence, de sa forme et de ses finitions. Première étape bien souvent nécessaire, le dégraissage : frottez à l’aide d’une brosse à l’eau chaude et au savon de Marseille ou au savon noir pour retirer toute la saleté. Poncez ensuite dans le sens des veines du bois à l’aide d’une meuleuse, d’une décapeuse thermique ou d’une ponceuse, puis frottez avec du papier de verre à grain fin pour adoucir la surface et travaillez les angles délicats avec un couteau à gratter ou une brosse à chiendent. Appliquez ensuite un traitement préventif contre les insectes xylophages et, si besoin, huilez le bois pour le nourrir et utilisez un dégriseur.

Si votre meuble est destiné à la salle de bains, il faudra impérativement le traiter avec un vernis hydrofuge ( l’huile de lin fait également très bien l’affaire, mais elle fera foncer sa teinte ) pour éviter que le bois ne gonfle, moisisse et pourrisse.

Si les travaux manuels ne sont pas votre fort, amenez sinon votre nouvelle acquisition chez un menuisier qui se chargera de lui rendre sa jeunesse et sa beauté originelle !

© RespirO architectes

FOCUS : Valoriser le bois de construction

Si vous avez prévu de rénover un logement ancien, vous aurez peut-être la chance de découvrir de belles charpentes en chêne, en châtaignier ou en olivier lors des travaux. Plutôt que de le masquer, mettez en valeur le bois d’ossature en laissant apparaître les poutres après les avoir poncées et traitées.

Dans cet esprit naturel et épuré de style rustique ou scandinave, on apprécie également un vieil escalier tournant qui peut constituer un élément de décoration majeur de nos pièces à vivre. Après un ponçage à la meuleuse d’angle pour le décaper à fond, on le protège des passages répétés en le vitrifiant avec un fini mat et incolore qui lui permettra de conserver son aspect brut. Lauren

Photos © iStock/ City Presse, RespirO architectes, © Tatum Brown custom homes