Bien concevoir l’isolation de la véranda

339

Pour que votre véranda remplisse son rôle de cocon douillet, il est indispensable qu’elle soit correctement isolée, sous peine de se transformer en véritable fournaise l’été, et en réfrigérateur l’hiver.

Une bonne orientation

Avant de vous lancer dans de coûteux travaux, il importe de bien réfléchir à l’endroit où vous allez installer votre véranda. Mieux votre nouvelle pièce à vivre sera située, moins vous aurez à dépenser d’argent pour l’isoler. Pour ce faire, vous devez tenir compte du climat, du taux d’ensoleillement de votre région, des ombres naturelles causées par les façades de votre maison ou les arbres. De manière générale, on considère qu’une orientation vers le sud est la solution privilégiée pour ceux qui souhaitent profiter du soleil toute la journée.

Des matériaux adaptés

Pour la structure, il convient de privilégier l’aluminium, bien plus isolant que le bois. Pour vos vitres, il est capital d’opter pour du double vitrage. Fort de son épaisseur (située dans une fourchette de 20 et 26 mm), il offre une bien meilleure protection que le vitrage simple. Si ce dernier est certes plus abordable, il est trop fin pour gérer convenablement les variations de température. A contrario, le double vitrage régule les apports solaires comme les éventuelles déperditions de chaleur. Pour les propriétaires résidant dans des régions chaudes, le triple vitrage – d’une épaisseur moyenne de 44 mm, soit six fois plus épais que le vitrage classique – demeure une option de choix, à condition de disposer d’une structure suffisamment solide pour supporter son poids. En ce qui concerne la toiture, nombreux sont ceux qui misent désormais sur le polycarbonate, un matériau de synthèse moins « raffiné » que le verre, mais assurément plus résistant aux chocs et moins coûteux.

La pose de stores

Les stores n’ont pas pour seule fonction de vous offrir un peu d’ombre salvatrice lorsque vous vous prélassez dans votre cocon cosy : ils sont très utiles à la gestion thermique de votre véranda. Que vous préfériez le charme authentique du bois et du tissu ou la modernité du PVC, il est important de miser sur des couleurs claires, réfléchissant la lumière sans pour autant obscurcir les lieux. De manière générale, il est conseillé d’opter pour des stores extérieurs, qui feront office de barrière entre le soleil et les vitres et, par conséquent, offriront une meilleure isolation. Toutefois, de nombreux consommateurs privilégient des modèles d’intérieur, souvent plus esthétiques et plus faciles à manier.

Après l’isolation, la ventilation

Une fois ces premiers travaux achevés, vous ne pouvez pas vous arrêter en si bon chemin. Isoler sa véranda est une chose, mais la rendre habitable et plaisante en est une autre. Pour ce faire, vous devez impérativement faire en sorte que l’air puisse s’y renouveler, afin d’éviter les problèmes d’humidité et d’atmosphère étouffante. Selon votre budget, vous aurez le choix entre l’installation d’extracteurs d’air mécaniques pour toiture, d’aérateurs distribuant de l’air frais ou d’une simple fenêtre de toit.

Photo © Alexandre Rety, DR