Apporter de l’ombre aux abords de la piscine ou de sa terrasse

581
© iStock

Si bénéficier d’un ensoleillement maximal, vos moments de  farniente peuvent vite devenir étouffants. Pour parer cet inconvénient, on aménage près de son bassin ou sa terrasse  une zone d’ombrage protectrice. Naturelles ou élaborées, plusieurs solutions s’offrent à vous.

Si vous disposez d’un budget limité ou souhaitez aller au plus simple, vous pouvez opter pour une voile d’ombrage, qui a l’avantage de se décliner sous de nombreux formats et coloris afin de s’adapter à tous les styles déco. Celle-ci devra alors être résistante aux UV et intempéries, sous peine de devoir être changée tous les ans. Des voilages légers ou une tente de plage permettront également de créer de l’ombre de façon astucieuse, tout en préservant votre intimité des regards indiscrets. Élément incontournable de nos terrasses, le parasol a lui aussi largement fait ses preuves. Facile à déplacer et à orienter en fonction des besoins et de la course du soleil, on le choisit suffisamment large pour pouvoir abriter plusieurs transats sous son ombrelle et dans une teinte assortie aux coussins et matelas.

Enfin, si votre piscine n’est pas trop éloignée de votre maison, vous pouvez envisager d’installer un store amovible au-dessus de votre terrasse, ce qui permettra en outre de bloquer l’arrivée des rayons dans votre intérieur et ainsi, d’aider à conserver sa fraîcheur. Facilement modulable en fonction de l’ensoleillement, vous pourrez le démonter ou simplement le replier dès la fin de la saison estivale.

© iStock

La végétation, une protection naturelle

Posséder un jardin paysagé est non seulement agréable à regarder, mais peut aussi s’avérer utile ! Pour profiter d’un peu de fraîcheur et se protéger, il est intéressant de miser sur le feuillage des arbres, à condition de sélectionner judicieusement quelles espèces planter. Ainsi, on évitera les végétaux à feuilles caducs, les résineux (pins, mélèzes, épicéas) et les bambous pour échapper à la corvée de ramassage des aiguilles et feuilles mortes, qui risqueraient en plus de bloquer le filtre de la piscine.

On se tournera plus volontiers vers les palmiers, agaves, lauriers-roses, dracénas et yuccas, dont l’allure exotique créera de surcroît une ambiance tropicale qui sied bien à la baignade. On veillera toutefois à les placer suffisamment en retrait pour éviter que le développement des racines ne pose problème au niveau des fondations du bassin. L’idéal est de les installer à au moins 3 mètres de la plage, au sud ou au nord de manière à occulter le soleil uniquement aux moments les plus chauds et non pas en début ou en fin de journée.

Une construction durable

Si vous résidez dans une région où l’ensoleillement est particulièrement fort, mieux vaut envisager une solution pérenne. Afin que votre zone d’ombre s’intègre parfaitement au bâti existant, faites construire un avant-toit ou une pergola dans le prolongement de votre maison, si toutefois celle-ci est suffisamment proche du bassin. Pour un rendu plus esthétique, optez pour un style minimaliste ou similaire à celui de votre demeure.

En revanche, si votre piscine est trop éloignée, il sera nécessaire de miser sur un pool house, afin de profiter en prime d’une véritable pièce supplémentaire en extérieur, un auvent ou, a minima, un lit de repos couvert type barnum.

Lauren Ricard

Photos © iStock, DR