Anatomie d’une chaise longue

703

Depuis des décennies, la chaise longue est le meuble qui reste associé à la détente et aux vacances.  En tissu ou en bois, elle est la compagne idéale des siestes au soleil.

Si les premières chaises longues sont d’origine africaine, taillées dans une seule pièce de bois, elles ne sont plus réservées, de nos jours, aux seuls chefs de village. Tout le monde a droit à cette pièce de mobilier qui invite au repos et qui respire le farniente. Synonymes de volupté, ces assises furent longtemps considérées comme un luxe : ce n’est pas pour rien que le terme « transat » découle des grandes croisières transatlantiques…

Choisir ses mots

La chaise longue se cache sous de multiples dénominations. Outre le transat, elle se fait aussi appeler « duchesse brisée » quand elle comporte plusieurs parties. Cette chilienne en tissu devient un Récamier quand elle compte des appuis-tête à chacune de ses extrémités (en hommage à Juliette Récamier). Certaines se replient sur elles-mêmes et demandent alors à être manipulées avec précautions. La plupart ont un dossier réglable et certaines sont garnies de coussin quand d’autres accueillent nos délicates lombaires au creux d’un fin lattage de bois. Trésor d’ergonomie, la chaise longue est l’un des casse-tête favoris des cabinets de design. Depuis Le Corbusier et son modèle LC4, ce siège n’est même plus réservé aux espaces extérieurs !

LM03-045 LM03-046 LM03-047