Allons à la plage

293

Une piscine n’est pas un océan. On y accède pourtant par une plage, qui l’entoure, la protège et la met en valeur. Choisissez bien la vôtre avant de vous jeter à l’eau !

Certains se contentent de poser leur piscine au milieu du gazon… au risque de le voir abîmé par de trop nombreux piétinements. Une plage de piscine est un cadre supplémentaire autour de l’eau. Elle la sépare des graviers et brins d’herbe qui voudraient y plonger mais elle représente aussi un espace de confort. Il est conseillé de lui réserver au moins un mètre de large pour permettre d’y circuler aisément, mais rien ne vous empêche de l’étendre et d’y installer votre salon de jardin.

Sous les pieds

Le revêtement idéal doit être confortable sous les pieds nus et, surtout, empêcher toute glissade intempestive. Il doit enfin ne pas souffrir du gel pour conserver sa beauté à travers les saisons. Il existe différentes matières qui permettent d’harmoniser une plage de piscine et la maison dont elle dépend. La pierre est souvent utilisée, à condition qu’elle ne soit pas trop lisse. Il faut la nettoyer une fois par an avec un jet à haute pression, mais aussi lui appliquer un traitement hydrofuge, car elle craint les taches, notamment à cause de sa porosité. Traditionnelle, elle n’a donc pas que des avantages. La pierre reconstituée, faite de béton et de minéraux, imite la pierre tout en étant d’un entretien plus facile. Elle est très résistante, autant au gel qu’aux chocs, et absorbe la chaleur du soleil. Un vrai confort en été ! Le bois reste plébiscité pour son aspect naturel et demeure doux sous la peau. Pin traité, teck, ipé ou iroko s’imposent naturellement pour leur interaction avec l’eau. Comme tous les bois, il faut cependant les traiter chaque année contre le grisaillement, à moins d’accepter leur patine, qui confère aussi un certain charme à ces plages. Le bois composite, proche de ces essences exotiques, ne pâlit pas sous les UV et ne nécessite pas d’entretien pour passer les années sans vieillir. Le béton, souvent utilisé, s’impose autour des margelles grâce à sa grande pluralité de textures et d’aspects. Il peut imiter les autres matériaux, être coloré ou traité à l’envi, tout en étant particulièrement facile à entretenir. Certaines dalles sont même préalablement traitées contre les salissures. Si vous ne parvenez pas à faire votre choix entre ces différentes matières, rien ne vous interdit de les associer pour créer des décors modernes.

Tous à l’eau

Les margelles, ces rebords surélevés qui fermaient les piscines, disparaissent progressivement du paysage. Les bassins s’intègrent alors plus naturellement dans leur environnement. Les plages suivent cette tendance et certaines sont maintenant semi-immergées, permettant de se glisser dans l’eau sans interrompre sa marche. Leur ligne est alors particulièrement élégante. Si certaines d’entre elles se prolongent jusqu’aux maisons, les propriétaires de piscines exclusivement consacrées à la natation se contenteront d’un rectangle qui limite leur couloir de nage. Dans d’autres circonstances, elles s’utilisent comme des espaces de détente où prendre le soleil après s’être baigné. Elles peuvent aussi recevoir fêtes ou repas, dès lors qu’elles ont été conçues dans ce sens. Les plages de piscine ont rarement été aussi belles et pratiques que maintenant, profitez-en !