À l’ombre des palétuviers

374

Profiter de ses extérieurs, on aime tous ça. Pourquoi s’en priver aux heures les plus chaudes de la journée ? Il suffit d’apprendre à domestiquer l’ombre pour pouvoir paresser dans son jardin même sous le plus brûlant des cagnards.

Un choix éclairé

La solution la plus simple pour s’abriter des rayons les plus acérés que darde sur nous le soleil, c’est bien sûr le parasol. Il en existe de toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs. Dès lors, le terme d’embarras du choix prend tout son sens… Comment s’orienter dans cette jungle chatoyante et froufroutante ?

La forme a bien sûr son importance. Si le dispositif doit être placé le long d’un mur, mieux vaut le choisir rectangle ou carré afin d’optimiser la protection. Au-dessus d’une table, surtout d’une table ronde, le parasol rond prend tous son sens. C’est également le cas pour les petits modèles, utilisés principalement pour le bronzage ou le farniente : ils n’en seront que plus maniables. Un mat central est parfait pour protéger les convives pendant le repas, à condition que la table soit adaptée, c’est-à-dire percée. Dans les autres cas, et s’il s’agit alors de couvrir une large surface, mieux vaut opter pour un mat décentré. Ce système est particulièrement bienvenu sur les terrasses et au-dessus des grandes tablées. Gare cependant : l’équilibre est plus précaire, et il faut donc opter pour un pied plus lourd pour résister au vent.

LM26-056

Plus un modèle est paramétrable, plus son coût est élevé, mais il vous fera également plus d’usage. Dans l’idéal, on doit pouvoir adapter la hauteur aux circonstances et régler le degré d’inclinaison.

Côté matière, on trouve principalement du coton, du polyester et de l’acrylique. Ce dernier résistera mieux aux aléas météorologiques et bénéficiera donc d’une meilleure durée de vie. Pour prolonger celle-ci, pensez également à réparer votre parasol plutôt qu’à le jeter au moindre bobo : les toiles sont souvent amovibles, ce qui permet de les remplacer ou de les repriser, et les baleines peuvent également être changées.

Si vous souhaitez vous préserver d’un ensoleillement en particulier, vous pouvez également opter pour les voiles d’ombrage. Bien sûr, une fois qu’ils sont posés, il est plus délicat d’en modifier la disposition. En revanche, ils peuvent bloquer tout l’été les rayons provenant d’une direction déterminée, sans qu’il soit besoin d’y retoucher. En outre, ils peuvent assumer le rôle de brise-vue et vous offrir une nouvelle intimité.

Sidonie Joly