La Lorraine Notre Signature dévoile son côté sucré

96

Les bonbons font le bonheur des petits et des grands. À Nancy, la bergamote remporte tous les suffrages et profite même d’une Indication Géographique Protégée (IGP). 

Jean-Luc Guillevic, de la maison Lorraine Prestige (Nancy) est devenu président de l’organe de gestion et de défense de la bergamote de Nancy IGP en 1996 : « Nous avons travaillé avec AGRIA Grans Est et la bergamote a été la première confiserie française certifiée. Je pense que cette IGP lui a permis de perdurer et de ne pas tomber dans l’oubli. » Aujourd’hui, la bergamote de Nancy se fabrique selon un cahier des charges très précis, « et chaque confiseur ajoute sa touche personnelle, son savoir-faire » souligne Céline Marnier en charge de l’ODG à AGRIA Grand-Est. « Seules quatre maison dont Lorraine Prestige et la Confiserie des Hautes-Vosges fabriquent la bergamote de Nancy IGP. » Pour conserver un niveau d’excellence, « les confiseurs sont contrôlés deux fois par an, doivent être totalement transparents et s’investir, dans leur savoir-faire mais aussi financièrement » explique Jean-Luc Guillevic. Aujourd’hui, l’ODG travaille à un nouveau cahier des charges encore plus précis et assure les campagnes de promotion de ce produit emblématique de la région. 

1- Mélange sucre et glucose
2- Couler le sucre
3- Aromatisation

350 tonnes de bonbons

Si 30 tonnes de bergamote sont fabriquées chaque année, la Confiserie des Hautes-Vosges (Plainfaing) produit, elle, 350 tonnes de bonbons. Framboise, myrtille, résine des Vosges, sapin des Vosges… En tout, 35 sortes sont proposées à la vente : « L’aromatisation s’effectue à mains nues et nous n’utilisons que des arômes naturels » souligne Fabienne Picard, la directrice de la confiserie. « Concernant les colorants, ils sont naturels également ! Nous utilisons la betterave pour le rouge, le charbon pour le noir… » Ces bonbons sont confectionnés de manière artisanale depuis 1986. Aujourd’hui, l’entreprise emploie 35 salariés qui veillent au maintien de la réputation de cette maison familiale. « Nous faisons partie de La Lorraine Notre Signature depuis 2007. Nous avons toujours voulu être dans un réseau d’entreprises car ça permet de tisser des liens, d’échanger et d’avancer ensemble. Cette marque est réelle un plus pour nous. » 

Renseignements : la-lorraine-notre-signature.fr

 

La Lorraine a été plus que formidable ! 

Les 18 et 19 mai, le Château de Lunéville a accueilli la manifestation La Lorraine Est Formidable ! Pour cette 6e édition, plus de 35 000 visiteurs ont fait le déplacement malgré une météo incertaine : « Mais les Lorrains le savent et pour aimer notre région, il faut aimer notre météo ! » rigole Jérôme Prod’homme, l’organisateur de la manifestation. « Ce genre de rassemblement manquait aux Lorrains. On se rend compte La Lorraine existe encore car la région Grand Est nous a aidé sur ce projet. Elle a donc encore toute sa place ! » Parmi les temps forts, les gourmands ont particulièrement apprécié les 54 mètres de pâté lorrain et les 54 mètres de quiche lorraine confectionnés par l’Académie gourmande des charcutiers ! Le concours de mode lorrain a récompensé la créatrice Monica Bernabeu Gomez et le carnaval vénitien de Remiremont en a mis plein les yeux aux visiteurs !  

« La Lorraine Notre Signature a été un partenaire formidable sur cet événement » continue Jérôme Prod’homme. « Ils nous ont permis de vivre la renaissance de cette manifestation qui a réuni plus de 150 exposants de la région entre les institutionnels et les professionnels du tourisme, les artisans gourmands… Ça a été une jolie réussite ! » 

Les adhérents de la filière confiserie à La Lorraine Notre Signature 

Confiserie Stanislas : Nancy (54) – Lorraine Prestige : Nancy (54) – S. Gourmandises : Nancy (54) – Sweetilie Pompey (54) – Carré des Rêves : Houdemont/ Heillecourt (54) – Confiserie des Hautes Vosges : Plainfaing (88) 

 

Photos © Confiserie des Hautes Vosges , Michel Laurent, DR