Une rentrée informatique et économique

317

La rentrée est un mauvais moment à passer, surtout quand on a le budget et les dépenses d’un étudiant… Quelques promotions permettent cependant aux élites de demain d’acheter un ordinateur à moindre coût.

Lancé en 2004, le programme Mipe (Micro portable étudiant) a peu à peu sombré dans l’oubli, au point qu’il n’est pas inutile d’en rappeler le fonctionnement. Fruit des efforts conjoints du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de constructeurs d’ordinateurs, cette initiative visait à permettre aux futurs diplômés de s’équiper en informatique à des tarifs préférentiels. Si l’offre n’apparaît même plus sur les sites gouvernementaux, certains fabricants proposent encore à chaque rentrée des ordinateurs à moindre coût pour peu que l’on soit en mesure de fournir un numéro de carte d’étudiant valide. Reste à choisir…

Gros processeurs et chambres de bonne

Les ordinateurs portables sont en état de siège. Après avoir subi la concurrence de leurs petits frères, les netbooks, ils voient à présent leur suprématie mise à mal par les tablettes tactiles. S’il faut leur accorder une parfaite conformité aux nouveaux usages d’internet, celles-ci ne se prêtent cependant pas à la prise de notes ou à la rédaction de mémoires. Nombre d’entre elles peuvent être complétées d’un clavier portable, mais ces derniers s’avèrent en général étroits et inconfortables quand il s’agit d’écrire longuement.
Les PC de bureau sont performants et économiques, mais leur encombrement et leur sédentarité sont de vrais handicaps quand il s’agit de se plier aux conditions de vie estudiantines. Le portable demeure donc le meilleur consensus.
Il est loin le temps où ces modèles ne servaient qu’à surfer et à accomplir des tâches bureautiques. Ils doivent aujourd’hui cumuler les usages, plus encore dans l’exiguïté d’une chambre de cité U, où ils joueront sans doute le rôle de centres multimédias (jeux vidéo, télévision, vidéo HD…). Un bon processeur est donc indispensable. Actuellement, la norme est au double cœur, qui garantit une grande puissance sans surchauffe. La mémoire vive influe tout autant sur les performances de votre machine. Veillez donc à ce qu’elle atteigne au moins 4 Go pour plus de fluidité.
La taille de l’écran sera fonction de l’utilisation : si la machine doit être transportée tous les jours, 15 pouces est un maximum. Restent bien sûr la question du stockage et celle de l’autonomie, plus aléatoires. Ce sont de fait de bons critères pour départager les modèles.

Les habitués de la rentrée

Certaines marques proposent des promotions spécifiquement destinées aux étudiants. C’est par exemple le cas d’Apple. S’il faut avouer que leurs tarifs élevés rendent souvent les produits à la Pomme hors de portée d’un universitaire désargenté, la marque consent un réel effort pour l’éducation. En effet, elle propose toute l’année des remises pouvant dépasser les 200 € aux étudiants et aux professeurs sur toute sa gamme d’ordinateurs.
Plutôt PC ? Vous devriez trouver votre bonheur. Sony HP et Dell, par exemple, procèdent chaque année à des opérations spéciales rentrée, qui finissent en général fin septembre. Dell offre ainsi des remises aux étudiants sur une sélection d’ordinateurs personnalisables. Pour obtenir un code de réduction, il suffit d’adresser une copie de sa carte d’étudiant au constructeur. HP étend son offre à des périphériques, comme les imprimantes.
Outre les constructeurs, certains distributeurs mettent en place des promotions sur l’informatique. Supermarchés et grandes enseignes dédiées à la culture ou aux nouvelles technologies proposent ponctuellement de vraies bonnes affaires. Surveillez vos étals !

Sidonie Joly