Un bilan pour mieux se connaître

305

Envisager une reconversion n’est pas toujours chose facile. Il faut déjà  bien se connaître avant de deviner quel métier pourrait nous convenir.  Les bilans de compétences vont pourtant bien au-delà d’une simple  introspection.

Le bilan de compétences ne se résume pas à quelques questionnaires à remplir. Dans l’idéal, il doit non seulement aider à trouver une orientation, mais aussi à préciser un projet professionnel et à en vérifier la faisabilité, voire à se positionner sur le marché de l’emploi. Autant d’éléments qui ne peuvent être pris en compte que par de véritables experts, aptes à saisir toutes les implications d’un métier. Pour cette raison, ces bilans sont donc réalisés dans ces centres agréés par les Opacif (organismes paritaires collecteurs agréés gestionnaires du congé individuel de formation), dont le Fongecif est le principal représentant. Ce sont les mêmes centres qui organisent les bilans des salariés et des demandeurs d’emploi.

Un bilan, trois phases

Pour bien réussir son bilan de compétences, il convient d’aller au bout de toutes les étapes. Elles sont au nombre de trois et s’étalent sur vingt-quatre heures maximum, réparties sur une durée allant de trois semaines à quatre mois. En premier lieu, un entretien permet de préciser ses besoins et ses attentes. Ce sera aussi le moment où la méthode mise en place sera redéfinie, et l’engagement réciproque confirmé. Un bilan prend du temps, mais le faire à moitié ne permet pas d’en retirer tous les bénéfices. La phase de tests vient ensuite. Elle a pour but d’analyser vos motivations et intérêts, tout en faisant le point sur vos compétences et aptitudes. À l’issue de celle-ci, des projets pourront enfin se dessiner. Ils devront être cohérents face à vos envies comme à vos capacités, tout en tenant de compte votre environnement professionnel. Un plan d’action sera alors mis en place pour vous aider de manière concrète à atteindre votre nouveau but. Ce sera aussi l’occasion de rencontrer des spécialistes du ou des domaines qui ont retenu votre intérêt, pour vous informer de manière plus pratique sur ceux-ci.

vn54-025

En pratique

Les demandeurs d’emploi doivent s’adresser au Pôle emploi pour effectuer un bilan de compétences. Les salariés en CDI doivent justifier de cinq années d’activité, dont une dans leur entreprise actuelle, pour pouvoir en bénéficier. Les employés en CDD doivent avoir travaillé au moins vingt-quatre mois dans les cinq dernières années, dont quatre au cours des douze mois précédant leur demande. Il est possible d’effectuer ce bilan pendant le temps de travail, en demandant l’accord de l’employeur deux mois avant la date souhaitée pour le début. Il ne pourra pas le refuser, mais uniquement le reporter, le cas échéant, de six mois au maximum. Certains préféreront pourtant ne pas prévenir leur entreprise de leur souhait et conduiront leur bilan en dehors de leur temps de travail, en contactant simplement l’Opacif dont ils dépendent. Dans tous les cas, la synthèse finale sera strictement confidentielle et l’employeur n’aura aucun droit de regard dessus.