Un ambassadeur pour toutes les associations de France

417

Alain Hénin est Monsieur le Président. À la tête de nombreuses associations, il a pris depuis avril 2014 la casquette de président de l’association des présidents d’associations de France. Créée sur son initiative, la nouvelle née est passée d’une vingtaine de sympathisants à cinquante adhérents en quelques mois. Aujourd’hui, elle ne demande qu’à s’agrandir, grâce au travail de ce rockeur jamais repenti.

« En tant que président de différentes associations, j’ai eu affaire à ces petits problèmes qui font partie de la vie associative : contrôles de l’Urssaf, interrogations sur le droit du travail ou recherches de ressources financières. En mettant en place l’association des présidents d’associations de France, je mets mon expérience au service de ces petites organisations parfois perdues sous la montagne de procédures », explique Alain Hénin. L’idée lui vient en février 2014 à Nancy lors de la signature de la charte d’engagement réciproque entre l’état, alors représenté par Jean-Marc Ayrault, le mouvement associatif et les collectivités territoriales. Là, il constate le manque de représentativité des associations. Après avoir tâté le terrain auprès d’autres responsables, il se lance dans l’aventure. Aujourd’hui il cherche à intéresser d’autres organismes à son projet.  Avec plus d’un million d’associations en France, Alain Hénin a de quoi se remonter les manches. Mais ce genre de défi ne semble pas l’effrayer. Et pour cause : depuis l’âge de dix-huit ans, il a monté et géré un nombre incroyable de structures couvrant des domaines aussi différents que le sport, la musique ou le social.

Précurseur

Directeur général du lycée Pierre de Coubertin, président d’Acoris Mutuelles, du Club du Lundi, de Pass’sport et culture ou de Rock’n’Lor, Alain Hénin se veut aussi être un ambassadeur du monde associatif, afin de le « promouvoir et le défendre ». Amoureux de rock et gratteur de basse à ses heures perdues, il mène sa vie comme un compositeur de musique, l’esprit toujours en ébullition à la recherche de l’accord parfait. Des idées, il en a autant qu’il a de passions. Certaines d’entre elles lui ont permis d’être un précurseur. En cela, le lycée Pierre de Coubertin a servi d’incubateur : premiers cours de programmation informatique, lancement des BTS d’action commerciale, intégration de jeunes en difficulté. « Cet établissement est le point de départ de tout ce que j’ai fait. Quand je l’ai repris, il y avait cinquante élèves et aujourd’hui ils sont plus de cinq cents à venir étudier ici. Les associations sportives, musicales, sociales, tout découle de mon expérience ici », raconte-t-il.  Encore une fois avec l’association des présidents d’associations de France, Alain Hénin se place où on ne l’attend pas.  Sa volonté : faire se réunir des acteurs du monde associatif qui viennent d’univers très différents et s’unissent dans un même mouvement. Comme un bon vieux bœuf musical sauce conviviale.

Publi-reportage