Changer de vie avec l’ei.cesi

86

Qui n’a jamais rêvé de changer de vie ? Une meilleure place, un meilleur salaire, un quotidien moins monotone… et puis, souvent on abandonne car « on a passé l’âge ». Quelle erreur ! La preuve avec la formation d’ingénieurs par la formation continue de l’ei.cesi.

Est-il encore nécessaire de présenter l’école d’ingénieurs du CESI installée à Clairlieu, bien implantée dans le tissu des écoles supérieures du Grand Nancy ? En revanche, faisons le point sur un aspect plus méconnu des formations proposées par l’ei.cesi : la formation d’ingénieur par la formation continue proposée pour les techniciens supérieurs ayant au moins 3 ans d’expérience professionnelle. Cyrille Caironi, directeur de l’école, a bien voulu détailler cette formation pour VivreNancy.

On peut changer de vie !

Cette formation d’ingénieurs dispensée en alternance permet de relancer sa carrière, de changer de paradigme. Et Cyrille Caironi de marteler qu’ « à 45 ans, on n’est pas fini ! ». Notre société est toujours pleine de préjugés : après 40 ans, on entend souvent dire qu’il n’y a pas d’intérêt de reprendre des études, que recommencer un nouveau cursus n’est pas rentable à cet âge, etc. Tout cela est faux, surtout dans le contexte actuel. En effet, il faut rappeler qu’à 45 ans, on a encore une carrière d’une vingtaine d’années devant soi. En outre, on reste au top intellectuellement. Les changements sont donc possibles.
Il ne faut pas regretter sa carrière mais oser le changement et, surtout, combattre les préjugés, qui sont souvent le principal frein à un changement de carrière. Alors, si, en tant que technicien, vous souhaitez reprendre des études pour devenir ingénieur, ne croyez pas que ce soit inutile, car une fois diplômé, vous avez encore de nombreuses années à passer comme… ingénieur !

Concrètement

Vous êtes technicien supérieur, titulaire d’un bac+2 (scientifique ou technique), vous souhaitez changer de vie et booster votre carrière. La solution est simple mais peut sembler – à tort – décourageante : reprendre des études. L’avantage de l’ei.cesi ? Il est indéniable : vous offrir une vraie formation et pas seulement un enseignement. Devenir ingénieur ne demande pas qu’un savoir-faire, il faut aussi un savoir-être. Comme le rappelle à juste titre Cyrille Caironi, vous aurez beau apprendre tous les théorèmes du monde, si vous ne savez pas les appliquer, vous ne serez jamais un parfait ingénieur. L’ei.cesi permet d’obtenir cette formation complète et indispensable.
Une fois votre résolution prise, prenez contact avec l’école. Expliquez leur votre projet, vos attentes, vos ambitions. Changer de carrière ne se fait pas sur un coup de tête. Il faut réfléchir son projet, le faire mûrir.
S’ensuivent alors les classiques étapes de dépôt de dossier, passage d’examens et d’entretiens. L’équipe pédagogique de l’école se positionne par rapport au projet du candidat. Il n’est pas question de numerus clausus. Ce qui compte sont avant tout le niveau scolaire et le fait que le candidat puisse se projeter dans des études d’ingénieurs. Cet accompagnement initial a pour but d’éviter au candidat de faire fausse route. Si l’équipe sent que cela « ne colle pas », elle n’hésite pas à le dire simplement au candidat et à lui proposer la meilleure réorientation possible.
Une fois admis, commence alors une pleine formation adaptée (vous n’êtes pas mélangé avec les formations initiales – les « jeunes ») de deux ans en alternance dans une entreprise. Le début d’une nouvelle vie !

« C’est possible ! » Voilà comment résume parfaitement Cyrille Caironi la possibilité de reprendre des études d’ingénieur et d’évoluer professionnellement. Il faut avoir une véritable dynamique personnelle. Vous n’êtes jamais trop vieux pour reprendre des études !

Plus d’infos sur www.eicesi.fr • 03 83 28 97 08
Publi-reportage