Toutes les coupes sont permises !

391

Cheveux longs, cheveux courts : cette année, faites ce qu’il vous plaît – sauf pour l’ultra-court, tendance plutôt masculine, reléguée aux oubliettes par une puissante vague de féminité…

Chaque début d’année nous réserve un avant-goût de ce qui va cartonner, à partir d’avril, en matière de tendance capillaire. En 2011, les podiums ont décliné des tenues ultra-féminines à porter en toute occasion. Fini le look garçon manqué : on assiste à une recrudescence des traditionnels signes de féminité. Ce printemps, vous serez avant tout naturelle et sexy !

Longs, mais pas trop

La longueur maximum repérée pour la saison ? Juste au-dessus de la poitrine. Les adeptes du « vite coiffée bien coiffée » se réjouiront en réalisant Brushing souples, chignons de style « sortie de douche » ou queues-de-cheval strictes. • Le truc en plus : les cheveux sont dégradés pour donner du mouvement.

Courts, mais sans plus

Les températures sont à la hausse et la théorie des contraires nous pousse à raccourcir notre toison, mais attention : cette année, les coupes au carré ont pris un peu de longueur… et de boucles ! La tendance est également au court qui encadre le visage et lui donne du volume : on abandonne complètement la petite tête à la garçonne. • Le truc en plus : le court 2011 s’accompagne souvent d’une frange balayée, un peu brouillonne, qui nous donne un air de sauvageonne.

Les boucles

La tendance printemps-été 2011 consacre les frisettes et les ondulations ! Les boucles se taillent la part du lion avec des coupes ondulées ou bouclées beaucoup moins extravagantes que les saisons précédentes. Une raison de plus pour ne pas s’en priver, surtout si vous avez les cheveux naturellement bouclés !
• À savoir : lors des défilés printemps-été 2011, les crinières folles étaient sur tous les podiums : crêpées chez Marc Jacobs, rétro et glamour, crantées de boucles floues chez Badgley Mischka…

Les chignons

Cette coiffure a toujours le vent en poupe. Il suffit simplement d’avoir la bonne longueur de cheveux. Vous êtes pressée le matin : le chignon effet froissé arrangé en deux minutes chrono fera encore fureur ce printemps, pour notre plus grand bonheur. Les plus appliquées d’entre nous pourront s’essayer au chignon rétro, porté en grosse choucroute sur la tête, à la version « danseuse classique », très stricte, ou encore s’en donner à cœur joie avec un chignon accessoirisé à souhait.

La coupe rétro-chic

Cette tendance réapparaît régulièrement. Les cheveux sont ondulés ou carrément bouclés, très travaillés avec une grosse frange bombée qui couvre le front.

Les tresses

Les tresses « indiennes » ont été repérées lors des défilés Lacoste et Charlotte Ronson : en queue-de-cheval ou lâchés, les cheveux jouent sur les contrastes entre différentes épaisseurs de mèches : de petites nattes très fines ajoutent un côté très femme-enfant dont il faudra abuser cet été.

Le challenge : frange ou raie au milieu ?

La vraie frange, longue, couvrant les sourcils, a encore une fois séduit les podiums. Le look frangé bien raide ou encore souple et aérien a été adopté par Dior, Balmain, Louis Vuitton, Isabel Marant… La raie au milieu est elle aussi de retour. Elle est alors associée aux cheveux longs et lisses, dans un esprit seventies, ou aux cheveux bouclés mi-longs.

Des couleurs naturelles

Pour cette saison estivale, un maître mot s’est imposé : « naturel ». Exit le rouge ! Les couleurs extravagantes ont vécu. Les teintes froides, comme le noir corbeau et le blond platine sont exclues elles aussi. La saison prochaine nous réserve de belles couleurs lumineuses, très naturelles : le blond se fait plus doré, avec des reflets chauds ; le brun se débarrasse de ses reflets bleutés et froids pour s’orienter vers le châtain foncé, avec des nuances de chocolat ou de caramel. Le roux devient lui aussi beaucoup plus naturel et modulable.

Le retour des mèches

Le balayage avait été un peu oublié ces derniers temps, au profit des couleurs franches comme le roux et le blond. Avec le grand retour au naturel, les mèches sont de rigueur. Les balayages sont ingénieux et semblent, par effet d’optique, donner du volume à la coiffure. Qu’y a-t-il de plus féminin que de jolies mèches blond vénitien éclairant une couleur chaude comme le roux ? Méchés, les cheveux paraissent plus lumineux et en pleine forme.

S. SEURON