Nez rouges et sourires

507

L’association Le Rire Médecin égaie le quotidien des enfants hospitalisés au CHU de Nancy sur les sites de Brabois et de l’Hôpital Central. Une action soutenue par Acoris Mutuelles.

Moment fort ce 24 novembre 2011 à l’Hôpital d’Enfants de Brabois, à la fois teinté de solennité mais aussi d’émotion. Lors d’une cérémonie officielle, Alain Hénin, président de la mutuelle Acoris Mutuelles a remis un chèque de 27 000 € à l’association Le Rire Médecin, représentée par sa fondatrice et directrice, Caroline Simonds. A leurs côtés, on notait la présence d’Isabelle Vidrequin, directrice du site de Brabois où se situe l’Hôpital d’enfants représentant Philippe Vigouroux, directeur général du CHU de Nancy, de Jacques Grison, photographe et co-auteur du livre « Nez rouges, Blouses blanches », et de plusieurs autres personnalités du monde socio-médical. L’occasion de rappeler l’investissement de l’association au « nez-rouge », du monde hospitalier et des partenaires associés.

L’engagement solidaire d’Acoris Mutuelles

Ce geste fort d’Acoris Mutuelles (ex-Mucim-Stanislas) est dans la lignée du partenariat lancé fin 2010 avec Le Rire Médecin dans le but de soutenir son action auprès des enfants malades. Cette grande campagne de solidarité est axée sur la générosité des adhérents mutualistes et traduit là tout l’engagement de Acoris Mutuelles, première mutuelle régionale (23 agences en Lorraine et 5 en Franche-Comté) dans sa volonté de s’associer à cette belle démarche en partageant un trésor, cher à chacun : le sourire. Concrètement, le parrainage sourire permet à un adhérent  qui promeut la mutuelle auprès d’un futur adhérent (un filleul) de contribuer financièrement à l’action du Rire Médecin par son don de 30 euros. L’opération vient d’être prolongée sur 2012 à l’ensemble de la nouvelle structure Acoris Mutuelles. Au travers de ce sourire partagé à trois entre le parrain qui fait bénéficier un parent, un proche, un ami, une relation, un voisin d’une mutuelle cultivant des valeurs de générosité ; un filleul satisfait de rejoindre une force mutualiste exigeante et reconnue ; les enfants du Rire Médecin qui trouvent là un temps de détente original.

Les hôpiclowns

L’association Le Rire Médecin fête cette année ses 20 ans. Elle est née en 1991 sur quelques constats. En France, un enfant sur deux est hospitalisé avant l’âge de 15 ans. Pour ces enfants et leurs parents, un séjour à l’hôpital voire une simple visite est souvent synonyme d’angoisse, de solitude et de détresse. A un moment où l’enfant construit sa future personnalité d’adulte, l’hospitalisation constitue  une épreuve importante, qui influera, selon qu’elle ait été positive ou négative, heureuse ou traumatisante, sur l’attitude de l’enfant dans les situations de la vie qu’il rencontrera. Le Rire Médecin a vu le jour avec l’objectif de faire s’exprimer l’enfant, en le faisant participer ludiquement, en l’impliquant dans une mini-aventure improvisée, en le menant dans un monde imaginaire. Ses guides dans ce jeu sont les hôpiclowns qui entrent en scène avec bulles de savon, chansons, musique, tours de magie. Comme le veut la tradition clownesque, les comédiens du Rire Médecin jouent toujours à deux, formant des duos cocasses et surprenants. Cela leur permet de rester créatifs dans les moments difficiles. Leurs interventions régulières rythment, tout au long de l’année, deux jours par semaine, le quotidien des enfants, des familles et de l’équipe médicale avec laquelle ils sont en étroite corrélation. Ce principe de régularité est fondamental car il permet aux enfants d’avoir des repères lors d’une hospitalisation de longue durée.

A Nancy

Depuis 20 ans, les 87 clowns de l’association sont présents dans 37 services pédiatriques et 14 hôpitaux en France. Ils donnent 68 000 spectacles fantaisistes et personnalisés par an. A Nancy, 9 clowns dénommés Félix, Penny, Globule, Luigi Végas, Gisèle, Salma, Bolov, Mlle Rose Pinson, Sécotine Airbag campent des personnages qui deviennent rapidement les amis des enfants Ils sont présents au CHU de Nancy tant à l’Hôpital d’enfants de Brabois (services d’Oncologie et d’hématologie pédiatrique et transplantation médullaire, de Réanimation médicale et chirurgicale pédiatrique, Unité des grands brûlés) qu’à l’Hôpital Central (service de Neurochirurgie pédiatrique).
Ainsi, les clowns arrivent avec leur personnage, leurs accessoires et leur sens de l’improvisation pour aller à la rencontre des enfants, des parents et des soignants dans tous les lieux clés de l’hôpital : chambres, couloirs, salles d’attente et de consultation, urgences. Proposant bien plus que des spectacles, les hôpiclowns improvisent, pour chaque enfant qui le souhaite, une intervention personnalisée. Tout est possible : une chanson d’amour, un simple bonjour ou une véritable création théâtrale dont l’enfant sera l’acteur principal. Chaque intervention se fait dans le respect de l’enfant, de son état, de son humeur et de son rythme. »

www.leriremedecin.asso.fr