l’hospitalisation autrement avec L’hadan

39

L’Hospitalisation À Domicile de l’Agglomération Nancéienne (HADAN) participera au salon Cité Santé à Nancy à la rencontre du public et des professionnels.

L’HADAN a été créée à l’initiative du CHRU de Nancy, de la Polyclinique de Gentilly et de l’Institut de Cancérologie de Lorraine en 2005. « Nous sommes une structure hospitalière autonome de statut associatif privé à but non lucratif. Notre but est de se consacrer au patient, et rien qu’au patient » explique Didier Reverdy, le directeur de l’HADAN. Objectif : assurer aux patients des soins médicaux et paramédicaux à domicile. La demande d’une Hospitalisation À Domicile (HAD) doit être prescrite par un professionnel de santé, avec l’accord du médecin traitant. « Tout le monde a droit à l’HAD, avec une prise en charge à 100 % de la sécurité sociale. Néanmoins, les modes de prises en charge sont strictement réglementés et doivent faire l’objet d’une évaluation médicale d’entrée. » Pansements complexes, rééducation, soins palliatifs, chimiothérapie et même suivi de grossesse à risque sont des exemples de pathologies possibles. Une équipe de 77 professionnels de santé (médecins, sages-femmes, infirmiers, aides-soignants, assistantes sociales, ergothérapeutes, psychologues et staff administratif et logistique) permettent d’assurer une réponse adaptée 7j/7, 24h/24. L’HADAN soigne actuellement 140 patients par jour. La durée moyenne d’une HAD est de 21 jours. En 2018, l’HADAN a pris en charge 1 400 personnes.

HADAN en chiffres

140 patients par jour

77 collaborateurs

1 400 patients pris en charge sur 2018

2 300 entrées effectuées soit plus de 7 par jours

Plus de 1000 conventions signées avec les libéraux

Le numérique est l’avenir

« L’HAD est trop peu connue. En cause : un manque d’information des professionnels de santé face à ces nouveaux services. Aussi, la charge administrative reste lourde pour les prescripteurs, c’est pourquoi nous les aidons au maximum dans leurs démarches » souligne Didier Reverdy. Au Salon Cité Santé, l’HADAN veut se faire connaître du grand public et reconnaître comme véritable établissement de soins par les professionnels de santé. « Aussi, nous ne devons pas louper le “virage ambulatoire” : demain, nous aurons de plus en plus de possibilités de nouvelles prises en charge et nous aurons besoin d’outils numériques performants. » L’HADAN recherche donc des partenaires pour développer des outils médicaux numériques afin de sécuriser ces informations, les valider et pouvoir les partager entre le patient et tout professionnel de santé.

D’ici 5 ans, l’HADAN compte bien développer le numérique au profit de ses patients pour garantir une offre de soins irréprochable. « Le numérique sera pour nous une plus-value pour l’avenir, et cela passe forcément par les outils connectés. Nous voulons une information validée et sécurisée, comprise par tous » conclue Didier Reverdy.

Renseignements : 03 83 44 43 42 ou hadan.fr
PUBLI-REPORTAGE • Photos © HADAN, DR