La plate-forme vibrante

292

Plate-forme vibrante ou pratique sportive classique, quelles différences pour vos muscles ?

Une histoire de réflexe

Les plate-formes vibrantes ont fait leur entrée depuis quelques années dans les centres de fitness, mais étaient autrefois employées en physiothérapie pour faciliter la contraction musculaire. Car c’est précisément par leur façon de solliciter les muscles qu’elles font la différence. Dans les pratiques sportives, les contractions sont voulues par le cerveau, quand la plate-forme vibrante les provoque automatiquement :
à chaque vibration répond une contraction. Selon le positionnement sur la machine, certaines parties du corps sont sollicitées. Une utilisation moyenne de dix minutes par jour, trois fois par semaine, suffirait pour obtenir des résultats visibles en un mois. Résultat : à l’augmentation de la tonicité musculaire et à l’affinement de la silhouette, s’ajoute un gain de temps. Un bémol : l’absence d’effort et donc d’entraînement du muscle cardiaque !